fbpx

Review : China Eastern, Business class, Séoul-Shanghai, A330

Suite de ma balade asiatique qui après Hong-Kong et Seoul m’amène à Shanghai. Un trajet effectué sur China Eastern.

Check-In et parcours au sol

Le check-in sur l’application China Eastern se passe sans problème…et impossible de récupérer ma carte d’embarquement dans Wallet, tant pis j’ai des bagages à enregistrer donc ça ne me gène pas de la récupérer au comptoir.

Arrivée au terminal 1 de Séoul Inchéon.

ICN Aéroport

Il n’y pas foule en skypriority. L’enregistrement de mon bagage prendra moins de 2 minutes avec un personnel aimable et parlant parfaitement anglais (personnel Korean je précise…) qui prendra bonne note que je dispose d’un billet pour quitter Shanghai quelques jours plus tard et que je compte bénéficier du visa de transit de 144h.

ICN Aéroport

Les contrôles de police et de sécurité sont expédiés rapidement et me voici “airside”. Un peu d’animation qui donne une couleur “locale”.

ICN Aéroport

Je prend le train automatique qui m’amène au satellite du T1. Là je traverse la zone duty free pour aller m’installer au Lounge Korean Air pour passer le temps. Si vous n’avez pas la chance d’accéder aux salons des compagnies aériennes lors de vos voyages et que vous regrettez de ne pas vivre ce type d’expérience, sachez qu’ici vous ne ratez absolument rien tant ce salon est médiocre.

Je finis par quitter le salon sans regret et traverse le terminal pour rejoindre ma porte d’embarquement située son extrémité.

Embarquement MU5042 business IN-PVG

Tout le monde est sagement installé en attendant le début de l’embarquement.

Embarquement MU5042 business IN-PVG

On nous annonce 30 minutes de retard (et que les passagers business et skypriority commenceront à embarquer 2 minutes avant les autres).

Embarquement MU5042 business IN-PVG

L’embarquement finit par commencer. Les priorités d’embarquement sont respectées. Autant nous sommes peu dans la file prioritaire autant la file “normale” semble s’étirer.

Embarquement MU5042 business IN-PVG

Notre A330 nous attend.

Embarquement MU5042 business IN-PVG

La cabine

La cabine business fait 8 rangs en configuration 2-2-2 soit 36 passagers. Ce sont évidemment des sièges qui se transforment en lits totalement plats.

ICN-PVG  MU5042 business
ICN-PVG  MU5042 business

Elle vous rappelle quelque chose ? Effectivement c’est la même que sur ce vol Turkish Airlines à ceci près qu’il y a un siège de moins dans la largeur dû au fuselage du 330 plus étroit que celui du 777.

C’est clair et lumineux…peut être trop. On fera à cette cabine le même (petit) reproche qu’à l’actuelle cabine “best” d’Air France : un blanc tellement blanc qu’il fait froid et chirurgical.

ICN-PVG  MU5042 business

Pas de problème d’espace quand on frise les 1m90.

ICN-PVG  MU5042 business

Installation à bord

On m’amène rapidement un oshibori, puis un verre de jus d’orange.

ICN-PVG  MU5042 business
ICN-PVG  MU5042 business

Puis on me distribue le menu.

ICN-PVG  MU5042 business

Le document est très “épais” puisqu’il propose des menus différents selon l’heure de la journée, le sens du vol (Séoul-Shanghai ou Shanghai-Séoul), et qu’on soit en début ou fin de mois. Le tout en plusieurs langues.

ICN-PVG  MU5042 business

On y reviendra plus tard.

Il est temps de se mettre en marche. On diffuse les consignes de sécurité qui m’ont semblé d’une longueur incroyable.

ICN-PVG  MU5042 business

En vol

Le système de divertissement en vol n’est pas de dernière génération comme le montre, entre autres, la télécommande.

ICN-PVG  MU5042 business

L’interface est un peu grossière et le choix proposé pas franchement convaincant.

ICN-PVG  MU5042 business

Bref, je lui préférerai mon iPad.

ICN-PVG  MU5042 business

A peine est-on partis que certains tombent déjà dans les bras de morphée.

ICN-PVG  MU5042 business

La restauration

Une heure après le décollage on nous sert le repas. J’avais choisi le porc comme plat principal.

ICN-PVG  MU5042 business

Original, en couverts, même les baguettes sont métalliques.

L’entrée est un peu légère mais se laisse manger. C’est frais et ça a du goût.

ICN-PVG  MU5042 business

Quant au plat je ne suis pas forcément séduit par l’aspect.

ICN-PVG  MU5042 business

Je ne le serai pas plus par le goût et la consistance. Ca se laisse manger, ça n’est pas mauvais mais on ne puisse pas dire qu’on se régale.

Faute d’eau gazeuse je prendrai du “soda water”.

Voilà un repas qui a le mérite d’occuper pendant le vol et de remplir (au moins en partie) les estomacs vides. Mais rien de fantastique et, pour comparer à des compagnies de la région, on est au moins un cran en dessous de mon vol sur Asiana entre Hong-Kong et Séoul.

Rien de spécial à signaler sur un vol de seulement 2h.

Le personnel et le service

Le service était bon mais manifestement un des membres d’équipage était un peu novice ou mal formé. Des oublis, de la difficulté à répondre aux demandes des passagers, cela sentait le manque de maîtrise.

J’ai aussi remarqué quelques rudesses de la part de l’équipage vis à vis des passagers lorsqu’il s’est agi d’imposer la fermeture des cache-hublots en vol ou d’éteindre ordinateurs et tablettes.

Bien mais il reste du progrès à faire.

L’arrivée à Shanghai

Après un long survol de la banlieue et des zones industrielles de Shanghai qui donnait une vue imprenable sur de superbes nuages de pollution, nous voici enfin au sol.

Rien à signaler à part qu’à ma grande surprise le process d’immigration et d’obtention du visa transit de 144h s’est passé de manière très fluide, même plus rapide que pour des personnes déjà munies de visa. De manière générale j’ai été impressionné par le professionnalisme et l’efficacité des fonctionnaires chinois sur les contrôles de police et d’immigration qui n’ont rien à voir avec ce qu’on connaît à Roissy par exemple.

Conclusion

Une bonne expérience, en tout cas meilleure que mon premier vol avec China Eastern. Le “hard” product est bon et même si je ne suis pas fan des configurations en 2-2-2 ça passe pour un vol de 2h et au moins on a la chance d’avoir une vraie cabine business contrairement aux compagnies européennes.

Côté restauration et service cela reste encore un peu “frustre” et on reste loin des standards des compagnies asiatiques hors Chine même si ça reste tout à fait acceptable.

Pour mémoire mon routing :

Suite de ma balade asiatique qui après Hong-Kong et Seoul m'amène à Shanghai. Un trajet effectué sur China Eastern. Check-In et parcours au sol Le check-in sur l'application China Eastern se passe sans problème...et impossible de récupérer ma carte d'embarquement dans Wallet, tant pis j'ai des bagages à enregistrer donc ça ne me gène pas de la récupérer au comptoir. Arrivée au terminal 1 de Séoul Inchéon. https://www.flickr.com/photos/thetravelguys/48006267548/in/album-72157708935099357/ Il n'y pas foule en skypriority. L'enregistrement de mon bagage prendra moins de 2 minutes avec un personnel aimable et parlant parfaitement anglais (personnel Korean je précise...) qui prendra bonne note que…
Une vraie cabine business pour un moyen courrier, une prestation très correcte dans l'ensemble mais un service et des comportements pas encore tout à fait au niveau attendu.

China Eastern Business Class, Séoul-Shanghai

Enregistrement
Embarquement
Cabine : siège
Cabine : propreté
Divertissement en vol
Nourriture : goût
Nourriture : recherche
Nourriture : présentation
Nourriture : choix
Personnel :Service
Personnel : disponibilité, amabilité
Débarquement
Lounges / service et expérience au sol
Ponctualité
Rapport Expérience/prix

Correct

Une vraie cabine business pour un moyen courrier, une prestation très correcte dans l'ensemble mais un service et des comportements pas encore tout à fait au niveau attendu.

Bertrand Duperrinhttp://www.duperrin.com
Voyageur compulsif, présent dans la communauté #avgeek française depuis la fin des années 2000 et passionné de (longs) voyage depuis sa jeunesse, Bertrand Duperrin a confondé Travel Guys avec Olivier Delestre en mars 2015. On peut le retrouver aussi aussi sur http://www.duperrin.com où il parle depuis plus de 10 ans de la transformation digitale des organisations, son métier quand il est au sol.
493FansJ'aime
1,234SuiveursSuivre
63AbonnésS'abonner

Articles récents

Abonnez vous à notre newsletter

 

 

Recevez nos news, nos analyses, nos trucs et astuces et devenez incollable sur le monde du voyage

Je consens à ce que mon adresse email soit utilisée pour m'envoyer la newsletter de TravelGuys.

 

TravelGuys ne communiquera jamais les cooredonnéese de ses abonnés à des fins publicitaires ni ne vous enverra de publicité.

Au revoir !

On est désolés de vous voir partir et vous allez nous manquer ! mais vous pouvez vous abonner à notre newsletter hebdomadaire pour suivre notre actualité et rester incollable sur le monde du voyage !

Je consens à ce que mon adresse email soit utilisée pour m'envoyer la newsletter de TravelGuys.

 

TravelGuys ne communiquera jamais les cooredonnéese de ses abonnés à des fins publicitaires ni ne vous enverra de publicité.

Merci de votre confiance !

Et à très bientôt sur TravelGuys.