On aimerait bien avoir votre avis pour faire évoluer Travelguys

Et si la meilleure manière pour nous de faire évoluer Travelguys dans le bon sens c’était simplement demander à nos lecteurs ce qu’ils aimeraient lire ?

A la fin de cert article vous trouverez le lien vers un sondage que nous réalisons afin de mieux comprendre vos attentes, écouter vos idées… mais avant ça on aimerait refaire un peu l’histoire et donner des éléments de contexte.

En 8 ans Travelguys a bien changé. Au départ cela partait d’hôtels (beaucoup), de vols (un peu car à l’époque nous étions mono-compagnie et ne voulions pas lasser nos lecteurs) et on arrivait royalement à deux articles par semaine lorsque nous étions au top de notre productivité. Avec également des semaines vides…

De l’eau a coulé sous les ponts depuis.

Le rythme des publications a augmenté sur le « coeur de métier » à savoir les revues de vols et d’hotels, on y ajouté les restaurants, et même les trains (un peu mais pas trop quand même). Quant aux rubriques plus sérieuses comme les actualités sectorielles, les décryptages, les conseils pratiques elles se sont également multiplié au fil du temps.

Et puis il y a les choses qu’on a essayé et arrêté. Non pas parce que cela ne fonctionnait pas et n’a pas rencontré son audience mais parce qu‘on avait pas les moyens, le temps ou l’envie de continuer.

Je vais prendre l’exemple du format vidéo par exemple. La vidéo d’un trajet en long courrier avec les commentaires live a l’air de plaire beaucoup mais c’est compliqué lorsqu’on voyage seul de faire à la fois les photos et les vidéos et, de plus, c’est un travail de titan en termes de montage alors que nous n’avons ni le temps pour le faire durablement et encore moins le talent pour arriver à un résultat qui nous convienne.

Même issue pour TravelGuys.tv. Un vrai plaisir à tourner, moins à monter même si ça a été l’occasion de se challenger et découvrir des choses. Mais notre travail à l’un et à l’autre ne nous laisse que peu de temps pour ce genre de choses et depuis qu’on ne vit plus dans la même ville cela rend les tournages à la fois plus compliqués et moins amusants.

Cela ne veut pas dire qu’on ne reviendra pas sur ce format un jour si on trouve le format et le media qui nous permettront de faire simple et efficace mais ça n’est pas du tout dans l’air du temps.

La newsletter a également été abandonnée car trop chronophage. Encore une fois le sujet n’est pas d’être capable d’en faire une, mais de le faire régulièrement, dans la durée.

Pas de traitement spécifique non plus pour les réseaux sociaux qui servent de relais pour aider les gens à nous suivre mais qui ne font l’objet d’aucune stratégie éditoriale particulière. Là aussi par manque de temps et aussi parce qu’on ne veut pas se tromper de métier.

Nous ne voulons pas perdre l’esprit qui a présidé à la création de TravelGuys : deux amis qui voyagent beaucoup et se disent « on a des trucs à partager, on connait pas mal le secteur, partageons ce qu’on fait et vulgarisons certains sujets pour les rendre accessible au grand public ».

C’est une nuance très importante. On s’est mis à écrire parce qu’on voyageait et pas pour voyager et s’il n’existait pas on ne voyagerait pas moins. Ce blog est le résultat de quelque chose, la dernière étape d’un voyage et pas un commencement qui nous permettrait de nous faire inviter et voyager aux frais de tel ou tel département marketing. Donc il ne rapporte rien et n’a pas vocation à le faire et par conséquent nous sommes vigilants par rapport à la manière dont on utilise notre temps : il doit l’être efficacement et apporter quelque chose à nos lecteurs, l’enjeu c’est ce qu’on raconte pas la manière dont on se met en avant et se valorise nous-même.

Donc tout tourne autour des lecteurs, ce qui est plus sain comme préoccupation que l’égo, le nombril ou le revenus qu’on pourrait en tirer en vendant notre âme au diable.

On a eu la chance de discuter avec certains d’entre vous, parfois à l’occasion d’un échange à propos d’un article, parfois au hasard d’une rencontre, parfois parce qu’on connait certains d’entre vous et que certains sont même des amis proches. Et au détour de ces conversations on a souvent un certain nombre de questions de différents ordres.

Comment devient on un « travel addict » ? Comment notre rapport au voyage a évolué au fil du temps ? Quelle est d’une certaine manière notre histoire personnelle ? Pas bête comme sujet et en plus on a pleins de choses amusantes sur le sujet parce que non seulement c’est un peu lié à nos histoires personnelles et parce que je pense qu’à 10 ans aucun de nous deux ne se disait que parcourir le monde en comparant les sièges de tel ou tel avion serait un hobby ni qu’on ferait de l’optimisation tarifaire un art de vivre. Mais cela revient à ce qu’on disait plus haut : le sujet de ce blog c’est le voyage, ça n’est pas nous et la prolifération des influenceurs et autres soit disant producteurs de contenus nous hérisse assez le poil pour ne pas vouloir y être associés en aucune manière donc adopter des pratiques similaires. Ceci dit on doit peut être réussir à trouver une approche pour traiter ça sans renier nos principes….à condition que ça intéresse vraiment les gens.

Justement c’est un autre sujet qui revient souvent : on a plus envie de s’attacher à des gens qu’à un média et donc si Travelguys avait une touche plus « personnelle » ça serait encore mieux. D’ailleurs ce qui est drôle c’est que cela provient autant de gens qui nous connaissent très bien que de gens qui ne nous connaissent pas. Même réponse qu’au dessus : je ne vais pas dire que c’est un problème « culturel » mais quelque part on préfère être lus parce que les gens trouvent nos articles intéressants que parce qu’ils sont fans des auteurs. En plus on a tendance à penser que notre vie n’intéresse que nous. On glisse des anecdotes ici et là, on a chacun un style qui ressort dans les articles mais l’intention n’est pas a priori d’aller plus loin. Mais comme pour la question d’avant, existe-t-il un moyen de glisser des choses plus personnelles sans pour autant dévier de notre ligne de conduite ? On peut y réfléchir, encore une fois si c’est un ton qui intéresse nos lecteurs. Après tout parler de nos régions du monde préférées et pourquoi, pourquoi on préfère ça à ça, ce qui nous insupporte en voyage ça doit être possible si ça intéresse les gens. Il y a un mois on m’a demandé si quand je montais dans un avion je n’avais pas peur « de ne jamais arriver ». Un sujet qui plomberait un peu trop l’atmosphère mais parler de la peur en avion (ou de son absence ou de comment on l’a oubliée) au travers de nos vécus…pourquoi pas.

Il y a également beaucoup de choses sur « comment vous faites pour…? « . Ca on y répond déjà en partie avec la rubrique conseils pratiques mais si on comprend bien il faudrait encore plus de « comment on fait nous, personnellement ». Pourquoi pas.

Il y a également des suggestions de rubriques ou de sujets. Pour les sujets sachez qu’il est arrivé que des articles soient inspirés d’une de vos questions voire d’un retour d’expérience que vous nous avez envoyé. C’est marginal mais ça existe. Peut on aller plus loin ? Pourquoi pas mais, encore une fois, à condition que ça intéresse le plus grand nombre et que, s’il s’agit d’une rubrique nouvelle nous nous pensions légitimes pour la traiter et capables de la maintenir dans le temps (à l’inverse de la vidéo hebdomadaire par exemple…). Mais pour ce qui est de sourcer des questions et sujets chez nos lecteurs, nous y sommes plus qu’ouverts.

On m’a déjà parlé de « courrier des lecteurs« . Alors là ça peut prendre plusieurs formes. La première c’est ni plus ni moins que des demandes d’avis ou de conseils qui peuvent alimenter certaines rubriques et on vient d’en parler, la seconde c’est ouvrir une tribune pour raconter vos expériences (souvent malheureuses). Là il faut pouvoir le faire dans le temps, s’assurer de la véracité des faits etc… On ne pense pas.

Il semblerait que certains soient aussi intéressés par les coulisses de Travelguys. Quel est le business model, comment s’organise notre flux de travail et de publication etc etc, comment on organise nos voyages en fonction du blog ou l’inverse, a-t-on des relations particulières avec les compagnies aériennes, chaines d’hôtels et autres agences de RP… ? Ca par contre c’est facile à traiter, pourvu qu’un certain nombre nous pose la question.

Ensuite la question des médias et réseaux sociaux. Non nous ne sommes pas des community managers et n’avons pas l’intention de donner plus de temps que nécessaire à cela d’autant plus que vue l’ambiance qui règne souvent en ligne nous y sommes beaucoup moins présents à titre individuel qu’il y a 10 ans. Youtube nous sert à stocker nos vidéos d’hôtels, Flickr les photos reprises dans les articles et n’ont pas vocation à avoir une ligne éditoriale et une animation propre. Fabebook et Twitter ne sont que des relais. Et à moins qu’on nous suggère une idée qu’on a pas eu et qu’on trouve aussi pertinente que simple à mettre en œuvre c’est parti pour rester ainsi. Il y a juste un sujet qui me trotte quand même dans la tête : les alertes emails qu’on nous a encore demandé récemment. C’est un peu comme la newsletter, pas si évident que ça et ça a un certain coût qui est forcément élevé vu que les revenus du blog sont volontairement à zéro. Mais visiblement tout le monde n’a pas envie d’utiliser Facebook ou Twitter pour nous suivre, le RSS reste mal connu de la population donc on en revient au bon vieux mail. Ca mérite qu’on y réfléchisse, encore une fois si ça intéresse plus de 10 personnes.

Et puis il y a la question des langues. On a des lecteurs étrangers qui font l’effort de nous lire en français ou des français qui aimeraient nous recommander à des amis étrangers. C’est pour cela que ce sondage dont nous avions l’idées depuis longtemps est arrivé si tard : TravelGuys existe désormais en anglais même si nous n’avons jamais communiqué sur le sujet ou fait la promotion de cette version (Google le fait pour nous et pour l’instant ça nous suffit). 18 mois à traduire les anciens articles, ça nous a laissé peu de place pour de nouvelles initiatives mais maintenant c’est derrière nous. Tous les nouveaux articles sortent en deux langues, et pour les anciens ça a été long et laborieux (à tel point que j’espère que parfois nous n’avons pas trop bâclé le travail) mais au moins c’est fait. Par contre la langue de communication sur les médias sociaux reste le français à moins que quelqu’un ait des arguments solides pour me convaincre de changer.

Beaucoup de mots et de phrases pour dire que finalement si on se fixe nous mêmes des limites on est ouverts à toutes les idées pourvu qu’elles viennent de nos lecteurs (c’est mieux), qu’elles nous plaisent (pour qu’on y prenne un minimum de plaisir) et…qu’elles nous parviennent.

D’où l’idée de vous proposer un sondage très court pour savoir ce que vous aimez dans Travelguys, ce que vous aimeriez y trouver et quelques autres choses pour mieux vous connaitre.

Un détail sur lequel nous tenons à insister : aucune donnée personnelle ne sera collectée, pas même votre nom ni votre adresse email. C’est déontologiquement essentiel pour nous et on essaie d’être les plus propres possibles sur le sujet (d’ailleurs Travelguys ne dépose quasiment aucun cookie sur votre ordinateur mais nous n’imaginez pas comme c’est compliqué de leur faire la chasse…). A partir du moment où nous ne monétisons pas notre audience, nous trouvons toute collecte de données inappropriée. Si vous tenez à ce qu’on vous connaisse, qu’on ait votre email et qu’on se parle il y a un formulaire de contact

Vous n’avez donc qu’à suivre ce lien, il y a 10 questions dont certaines ouvertes pour vous laisser la possibilité de dire ce que vous voulez. Cela devrait vous prendre 3 minutes maximum.

Merci d’avance pour votre participation et, bien sûr, on vous tiendra informés de ce qu’il ressort de tout cela.

Et si vous avez d’autres réactions ou questions il vous reste bien sûr les commentaires…

Image : feedbacks de PeopleImages.com – Yuri A via Shutterstock

Bertrand Duperrin
Bertrand Duperrinhttp://www.duperrin.com
Voyageur compulsif, présent dans la communauté #avgeek française depuis la fin des années 2000 et passionné de (longs) voyage depuis sa jeunesse, Bertrand Duperrin a cofondé Travel Guys avec Olivier Delestre en mars 2015. On peut le retrouver aussi aussi sur http://www.duperrin.com où il parle depuis plus de 10 ans de la transformation digitale des organisations, son métier quand il est au sol.
1,324FansJ'aime
934SuiveursSuivre
1,272SuiveursSuivre
343AbonnésS'abonner

Articles populaires

Articles récents