Résultats du sondage : ce que Travelguys a appris de ses lecteurs

En septembre nous avions lancé un sondage pour à la fois mieux connaitre nos lecteurs, leurs habitudes et attentes et, éventuellement, avoir quelques idées sur des choses nouvelles à mettre en place ou à ne surtout pas mettre en place.

Nous vous avions promis d’en partager les résultats et ce qu’on en a appris et c’est ce que nous allons faire dans ce post. Comme ça vous aurez la preuve que vous n’avez pas contribué pour rien et, en plus vous pourrez vous connaitre vous même en tant qu’audience (heu…j’allais oublier, depuis les années 2000 on ne dit pas audience mais communauté, ça désigne la même chose mais ça permet de montrer de la considération pour la dite audience pour pas cher).

On commencera par passer en revue vos réponses en y apportant quelques commentaires puis à la fin on répondra à certains feedbacks de manière spécifique. Et ce sera l’occasion de partager nos points de vue sur certains sujets.

Sommaire

Table des matières

Avant de commencer je placerai un conseil que m’avais donné un de mes premiers managers quand je débutais ma vie professionnelle. Il m’avait dit « pour savoir ce que vaut une personne ne prête pas trop attention à ce qu’elle dit mais plutôt aux questions qu’elle pose« . Dans cette perspective notre petit sondage a été rassurant et nous montre que nous avons une audience connaisseuse, curieuse et de qualité. Finalement rassurant pour nous qui avons fait le pari de cibler une audience de niche plutôt que de faire dans le grand public avec des articles au ton aguicheur mais sans grande valeur en termes de valeur pour le lecteur.

Ceci dit, rentrons dans le vif du sujet.

Quelles sont les rubriques favorites des lecteurs de Travelguys ?

De manière globale vos rubriques favorites sont les revues de vol ainsi que les articles d’analyse que ça soit sur le secteur aérien, l’hôtellerie, les programmes de fidélité ou les articles de vulgarisation.

Vient ensuite un trio composé des revues d’hôtels, revues de restaurants et des conseils pour voyager pratique.

Cela nous arrange : ce sont également nos favorites.

Quels sont les nouveaux sujets que vous aimeriez voire traiter ?

En priorité vous aimeriez voir des dossiers thématiques, ensuite des articules plus personnels sur notre rapport au voyage, enfin des interviews des acteurs du secteur.

Tout cela nous plait bien. Quelques remarques cependant.

Pour ce qui est des dossiers thématiques il faut beaucoup de temps et c’est une denrée rare chez nous (ou alors on va prendre beaucoup de retard sur vos rubriques favorites) et ce d’autant plus que c’est moins facile de travailler ensemble sur ce genre de sujets depuis que nous ne sommes plus sur même fuseau horaire que quand on habitait à 200m l’un de l’autre. Mais on en a un sur lequel on allait travailler (les business class moyen courrier en Europe) et…c’est de ma faute si on ne s’y est pas encore mis.

Sur les articles personnels sur notre histoire et notre rapport au voyage ça correspond aussi à une envie de nôtre côté…j’avais quelques idées mais on se demandait si ça intéressait les gens. Notre point a toujours été de valoriser les produits et les expériences, pas les auteurs. Pour nous le mot « influenceur » est loin d’être un compliment et nous sommes heureux que personne ne nous ait jamais mis dans cette case. Nous ne sommes pas fans des articles nombrilistes ailleurs et sommes très vigilants à ne pas tomber dans ce piège. D’un autre côté on comprend ce besoin de connaitre notre cheminement. Je vais faire quelques tentatives en début d’année et selon vos réaction et commentaires on verra si on continue.

D’ailleurs c’est l’occasion de vous inciter à réagir et à commenter autant que possible. Il est évident que quand on voit qu’un sujet suscite de l’intérêt, que vous commentez et réagissez, ça nous donne davantage envie de persévérer dans voie alors qu’à l’inverse on peut se dire qu’on était à côté du sujet.

Enfin viennent les interviews d’acteurs du secteur. C’est également quelque chose qui nous tente mais ça n’est pas évident. Les entreprises aiment bien inviter. des journalistes et blogueurs pour délivrer la bonne parole pourvu qu’on relaie bien le discours officiel et qu’on mette notre sens critique de côté. Il y a une clientèle pour cela mais pas nous. Alors les interviews et les questions….ça n’est pas au programme et en plus elles préfèrent les garder pour les médias traditionnels. Mais sinon nous sommes preneurs si l’occasion se présente.

A côté de ça vous nous avez fait quelques demandes spécifiques :

• comparaison entre compagnies : comme dit plus haut on a quelque chose dans les tuyaux en la matière. Mais ça ne sera qu’occasionnel : il faut en effet voler beaucoup sur beaucoup de compagnies différentes sur un temps court pour être cohérent et ne pas comparer le service 2023 d’une compagnie avec une qu’on a pas pris depuis 2021… Mais lorsqu’on on aura une matière consistante on ne se privera pas.

• Des sondages et études Travelguys : on l’a fait une fois en collaboration avec nos amis de Flight Report et The Travelers Club et ça avait bien marché. Maintenant il faut être plusieurs pour toucher une audience assez large pour avoir des chiffres fiables donc un sujet commun, en même temps, une convergence d’intérêt. Un jour à nouveau peut-être.

Les vidéos sur Travelguys

Vous préférez de loin les contenus texte et cela nous va très bien. Vous n’êtes pas contre une vidéo à l’occasion mais ça n’est pas vôtre tasse de thé.

La vidéo est un format en vogue mais on lui trouve une limite : on peut lire un texte en diagonale et revenir sur des points qui nous intéressent, ça n’est pas possible pour une vidéo. De manière générale, en tout cas pour nous, le texte est plus facile à consommer. Après quand on voit les chiffres sur l’illettrisme chez les jeunes en France à l’école peut être que dans 20 ans nous n’aurons plus de lecteurs…

En fait on avait tenté la vidéo avant le COVID avec une émission bi-hebdomadiare, continué un peu pendant puis abandonné. Manque de temps, moins pratique de tourner lorsque nous ne sommes pas physiquement au même endroit. Et puis il faut admettre que la vidéo demande deux choses : du temps et du talent. Nous avons peu du premier et pas du tout du second, en tout cas du type requis pour faire des vidéos sympas.

Il faut savoir essayer des choses mais surtout savoir dire stop quand ça ne nous correspond pas.

On a aussi essayé les vidéos pour des reportages en vol mais trop compliqué. Très compliqué de faire à la fois les photos et les vidéos quand on est seul. Filmer dans un avion est également un peu compliqué et que dire des prises de son…. Et on refuse à sacrifier l’article texte et ne faire que la vidéo.

Par contre pourquoi pas quand ça en vaut la peine pour de beaux hôtels, c’est plus simple. J’y ai d’ailleurs pensé récemment mais après avoir fait les photos j’ai juste eu envie de profiter de l’endroit et pas passer une demi journée à faire des prises de vue.

Où aimeriez vous nous voir ?

Vous aimeriez principalement qu’on développe notre présence sur Facebook, Linkedin et, dans une moindre mesure, qu’on permette de s’abonner au blog par email.

Aujourd’hui Facebook nous permet de relayer nos articles ainsi que nos posts et stories instagram et on ne voit pas trop ce qu’on peut y faire de plus. En plus nous préférons gardez nos contenus qui sont notre valeur chez nous que les donner à quelqu’un d’autre.

Linkedin ? Nous avons une page où normalement nous relayons nos articles à vocation plus « business »…enfin quant on y pense.

Quant à l’alerte email c’est une chose qu’on nous a souvent demandé et je vais voir comment cela peut être techniquement possible de manière automatisée…sans passer par une solution payante. Ce qui n’est pas aussi évident qu’on peut le penser. Si l’un d’entre vous à des idées nous sommes preneurs.

Tout cela me rappelle à quel point nous sommes déçus qu’une des technologies les plus sympas de ces dernières années n’ait pas été comprise et adoptée par le grand public : le RSS. Il permet de s’abonner au contenu d’un blog au travers d’un lecteur et ne rien rater des mises à jour. Mais ça n’a pas pris dans le grand public et les gens ont préférer s’abonner à des pages Facebook ou des comptes twitter pour suivre les mises à jour, alors que ces plateformes ne vous montrent que ce que ce qu’elles veulent vous montrer.

Bref il existe un flux RSS Travelguys qui ne demande qu’à être utilisé.

En tout cas vos réponses nous confirment que Twitter, heu…X, est totalement en perte de vitesse. Dommage que ça soit devenu ce que c’est devenu.

Comment vous nous avez connus

Pour l’essentiel vous nous avez connus par Google…qui est notre plus grosse source de traffic, très très loin devant les réseaux sociaux.

Vient ensuite, quand même, instagram, preuve que le temps qu’on y investit n’est pas perdu.

Et enfin vient le bouche à oreille…peut être ce qui nous touche le plus et nous fait le plus plaisir. Parlez de nous à vos amis ça nous fera plaisir.

Comment nous suivez vous ?

Pour 70% d’entre vous vous venez directement sur le site par vous même en tapant son adresse, un peu comme une routine! Impressionnant ! Bravo car cela demande un effort qui traduit votre engagement…mais ça me conforte dans l’idée de mettre en place une alerte email ou de faire un article de sensibilisation au RSS pour vous simplifier la vie.

Personnellement j’utilise un agrégateur de flux RSS pour suivre tous les sites qui m’intéressent et c’est de là que je vais sur les sites en question en un clic lorsque je vois un article qui m’intéresse. La démarche de le faire « manuellement » et régulièrement traduit vraiment quelque chose qui fait plaisir.

RSS qui arrive en seconde position avec…10%.

Une autre raison de travailler à vous simplifier le fait de nous suivre c’est que pour beaucoup d’entre vous vous faites l’effort de venir quotidiennement (50%) ou plusieurs fois par semaine (30%).

Qui êtes vous ?

Lorsque nous avons lancé Travelguys on a beaucoup entendu qu’on s’adressait à un marché de niche avec pratiquement personne. Peu importe, on voulait avoir cette ligne éditoriale qui nous ressemble plutôt que d’avoir une très grosse audience en écrivant des articles qui ne nous intéressent pas.

Mais nous sommes contents de voir que globalement nous avons trouvé notre cible : soit des gens qui ont certaines habitudes de voyage soit d’autres qui ne les ont pas mais aimeraient ou en tout cas s’intéressent au sujet.

Dans tous les cas il y une volonté d’approfondir les sujets, aller dans les détails et éviter la superficialité.

50% d’entre vous voyagez plus de 11 fois par an.

40% ont un statut premium sur un programme de fidélité aérien, 10% sur deux. 10% ne le recherchent pas et 40% aimeraient bien…ce qui explique certaines questions à venir.

Questions ouvertes

Et voici la partie questions ouvertes. Nous avons opéré une petite sélection et voici nos réponses.

La comparaison des prix des vols des compagnies. Où trouver les meilleurs prix des vols.

Il n’y a pas de science exacte, c’est plus comme cuisiner au feeling qu’avec un livre de recettes. C’est surtout le résultat de l’expérience. Mais je vais faire un article là dessus prochainement si ça fait plaisir.

La vie des PNT et PNC des diverses compagnies aériennes.

Pourquoi pas, pour cela plutôt que de dire ce qu’on en sait il faudrait pouvoir en interviewer voir pouvoir les suivre dans leur travail. Si vous êtes PNT ou PNC ou si vous êtes une compagnie aérienne qui lit ses lignes et voulez nous ouvrir vos portes, nous sommes preneurs.

Serait-il possible d’indiquer les dates de voyages dans vos reports. C’est toujours interessant de savoir à quelle période de l’année vos voyages/séjour ont eu lieu car ça a un impact sur l’expérience voyage globale.

Il est vrai que si on indique la période de manière indirecte on ne donne pas les dates précises. Il faudra y penser à l’avenir…

Ce qui est super intéressant est de comprendre la construction de vos voyages et comment vous essayez de les « optimiser » en termes d’utilisation de miles / points et comment vous trouver la meilleure offre possible sur les billets d’avion ou nuits d’hôtel.

Sur ce sujet on optimise plutôt le gain de miles/points que la dépense….On est davantage sur une stratégie d’acquisition/conservation de statut sous contrainte de prix. Mais oui, expliquer comment on pilote ça à l’année et comment on optimise le rapport miles/prix peut être intéressant. Je le note.

Comme vous êtes des CSP+++, vous avez un très bon sens critique en étant juste dans vos appréciations, vous n’êtes pas cinglants et relevez les vrais défauts plutôt que les « futilités » dirons nous […] en termes de comparaison vous êtes proche de one mile at time, donc en + de flight report c’est vraiment les 3 sites (avec le vôtre) que je lis tous les jours pour me tenir informé des news dans le monde du voyage.

Alors ça n’est pas une question mais un compliment mais on le prend avec plaisir.

Plus d’informations utiles pour tirer le maximum des programmes de fidélités hôteliers et aériens

Derrière cette question (vu que le lecteur n’a pas de statut mais aimerait), je pense qu’il y en a trois : comment gagner un statut, quels programmes sont les plus intéressants, et comment en tirer le maximum.

Pour la première on en a parlé juste au dessus. Pour la seconde et la troisième…tout dépend ce qu’on recherche dans un programme : certains veulent des statuts faciles, d’autres des bénéfices consistants, d’autres une utilisation des miles efficace. Et les trois vont rarement ensemble.

Je vais voir ce qu’on peut faire sur le sujet et peut être qu’un article déjà en préparation sur ma stratégie programme de fidélité 2024 sera un début de réponse. Vous n’aurez qu’à laisser un commentaire pour réagir et se servir de cette base pour que je complète avec d’autres articles.

Un petit plus d’articles « voyager pratique » et « le saviez-vous » seraient les bienvenus.

C’est ceux que qu’on préfère écrire mais aussi les plus compliqués et longs à écrire si on ne veut pas se contenter de banalités. En plus il faut souvent être technique et précis donc cela demande un peu d’investigations. Mais ne vous en faites pas on en a en préparation.

Un petit mail mensuel récapitulatif des articles édités peut être intéressant.

On l’avait fait puis abandonné car trop chronophage et pas automatisable. En plus c’est tout sauf gratuit à mettre en place quand on a un peu d’audience. Mais, comme dit plus haut, je vais voir ce qu’on peut faire sur les alertes email par article.

Vous mélanges souvent vos voyages et on a du mal de suivre

C’est un choix éditorial. Si on fait voyage par voyage ça peut virer à la monotonie pour qui n’est pas intéressé par la destination ou le type de voyage : chaque voyage est une histoire et nous racontons deux histoires en parallèle, parfois trois. Cela évite aussi de commencer à parler d’un voyage 7 mois après l’avoir fait !

De plus nous sommes deux auteurs donc techniquement parlant l’un se retrouverait au chomage 3 mois le temps que l’autre termine sa série.

Pour l’instant c’est un choix assumé car on a pas trouvé mieux, d’autant plus que chaque article comporte le sommaire des articles de la série.

Des publi régulieres sur l’avenir de l’aviation dans un monde en crise climatique seraient peut etre une bonne idée. la dernier fois que le sujet a été abordé sur travelguys, c etait en mode « circulez ca n’a pas grand impact en vrai »

C’est un sujet que nous suivons et sur lequel nous écrivons quant il y a quelque chose à dire d’autre que du green washing. D’abord la partie technique du sujet a été traitée, c’est la base et elle ne laisse pas place à interprétation. Ensuite on verra…

Mais effectivement le décalage entre ce qu’on entend dans les médias, ce que disent les gens pour sembler concernés et la réalité des comportements est abyssal. Les vols sont pleins, les jeunes se pressent dans les aéroports et veulent découvrir le monde… c’est une réalité.

La Suède la pays de « la honte de prendre l’avion ? ». Pour y aller souvent, cette allégation me fait mourir de rire…. On peut remplace l’avion par le train pour les trajets intérieurs ? Dans 10% des pays du monde au maximum. Le green travel est l’avenir ? Aucun travel ne sera jamais green qu’ils soit aérien ou ferre (pensons aussi à l’emprise ses infrastructures ferroviaires…). A part si on se déplace à pied rien ne sera jamais vert : même le vélo a une empreinte de par sa fabrication, à fortiori s’il est électrique.

Mais peut-être faudra-t-il mettre les pieds dans le plat un de ces jours. On vit dans une bulle de bonne conscience, dans un pays développé qui n’a pas les contraintes qu’ont d’autres…et le sujet est monopolisé par différents groupes qui sont soit les activistes soit les élites. Quant on regarde hors de la bulle…le paysage n’est pas le même.

Les articles d’Olivier pourraient-t’ils être plus développés, ils sont vraiment trop succincts?

Oui je trouve aussi qu’il se laisse aller… 😁

Pourriez-vous nous expliquer plus en détails le montage tarifaire de vos voyages en aériens?

Le montage ou l’optimisation ? Je pense voir à peu près ce que vous dites et ça recoupe certainement la partie sur l’optimisation des programmes de fidélité et la recherche des vols les moins chers. Je vais voir comment traiter ça mais vous pouvez aussi préciser votre pensée dans les commentaires.

J’adore vos reportages avec de très beaux hôtels, de très belles tables et de confortables cabines en business mais je doute que cela touche la majorité de vos abonnés. Sans tomber dans le « je pars 1 semaine en camping dans le Nord, sous la pluie et à vélo, partir du même format actuel, mais une classe en dessous : hôtels 4 voir 3 étoiles, restaurants bon rapport qualité/prix, visites qui vaillent le détour et enfin vols en cabine éco ou éco+.

Contrairement à ce qu’on peut penser ce sont les articles sur les vols en business/first et les hôtels 5* qui ont le plus de vue. Ca n’est pas parce que les gens ne le feront jamais que ça ne les intéresse pas voire qu’ils n’ont pas envie de rêver un peu.

Quant aux hôtels on a du Moxy, du Aloft, du Courtyard…. et on a de l’éco sur des vols intérieurs principalement.

Mais, les chiffres le montrent, un vol en éco avec une nuit dans un Mercure derrière personne ne lit.

Je ne dis pas que ça n’arrivera pas mais occasionnellement si on a pas moyen de faire autrement. Dit autrement : je ne vais pas passer 12h en éco si je peux être en business d’autant plus que pour raisons médicales je dois allonger mes jambes.

Pour les restaurants je trouve qu’on a de tout quand même. On remarque surtout les étoilés mais il y a quand même du bistrot/bistronomique.

Quant aux articles sur les destinations et les choses à voir on le fait mais de manière synthétique : pour les détails d’autres le font beaucoup mieux que nous et on se concentre sur les sujets sur lesquels nous sommes différenciants.

Analyse aérien et programme de fidélité Trucs et astuces pour des billets moins chers (ville de départ, préacheminement,…)

On en a parlé plus haut…

Conclusion

Merci à tous, cela nous donne beaucoup de matière. Donc, si je résume :

• Des articles plus personnels

• Des interviews et des dossiers thématiques/comparatifs

• Le montage des voyages en termes de tarifs et de programmes de fidélité

• Des alertes email

• Du Green

J’y ajoute peut être un formulaire de type « courrier des lecteurs » pour que nous n’attendiez pas un prochain sondage si vous avez une idée à soumettre.

Cela va prendre forme peu à peu, certains articles sont déjà en préparation, il y aura aussi des aménagements à faire sur la home page pour faire rentrer tout ça… cela va arriver progressivement. Je ne dis pas demain ni après demain mais ça va se mettre en place progressivement et fin mars on devrait pouvoir faire un premier bilan.

Qu’en pensez vous ? Les commentaires vous sont bien sûr ouverts !

Image : boite à idées de pathdoc via Shutterstock

Bertrand Duperrin
Bertrand Duperrinhttp://www.duperrin.com
Voyageur compulsif, présent dans la communauté #avgeek française depuis la fin des années 2000 et passionné de (longs) voyage depuis sa jeunesse, Bertrand Duperrin a cofondé Travel Guys avec Olivier Delestre en mars 2015. On peut le retrouver aussi aussi sur http://www.duperrin.com où il parle depuis plus de 10 ans de la transformation digitale des organisations, son métier quand il est au sol.
1,324FansJ'aime
933SuiveursSuivre
1,272SuiveursSuivre
350AbonnésS'abonner

Articles populaires

Articles récents