Appareils électroniques en voyage : les accessoires indispensables dans mon sac cabine

Pour certains, préparer un voyage, peu importe sa durée, tourne au supplice au moment de préparer ses bagages avec la peur d’oublier quelque chose d’essentiel.

Il est évident que lorsqu’on voyage beaucoup on fait les choses de plus en plus mécaniquement et préparer sa valise ou son sac cabine se fait plus ou moins en pilote automatique mais nul n’est à l’abris d’un oubli. Que celui à qui il n’est jamais arrivé, une fois à l’aéroport, de se rendre compte qu’il avait oublié le chargeur de son ordinateur ou de son mobile jette la première pierre aux néophytes et aux plus stressés.

Je sais bien que beaucoup de choses peuvent s’acheter à la dernière minute, au duty free ou sur place mais c’est encore mieux si on n’a pas à le faire, s’agissant d’autant plus de choses pas forcément données et parfois pas faciles à trouver n’importe où. Un chargeur de téléphone c’est facile à trouver et c’est abordable, d’autres choses moins.

Dans ce billet nous allons parler de ce qui sont, pour moi, les choses indispensables que je mets systématiquement dans mon sac cabine quand je voyage. Selon vos besoins spécifiques vous pourrez avoir de plus mais, à mon avis, rarement de moins. Il a une double vocation : servir de pense bête et, pourquoi pas, vous faire découvrir des choses auxquelles nous ne pensiez pas.

Tout avoir en double (ou presque)

Avant de commencer je vais commencer par ce que je considère comme une règle d’or que j’ai faite mienne au fil des années : dans tout votre appareillage électronique il y a des choses qu’il est utile, voire indispensable, d’avoir en double.

En effet : il y a des choses que nous utilisons dans différents contextes. Chez soi, dans la vie de tous les jours, au travail, en voyage, en vacances…

Et ces choses sont, en fonction de cela, amenées à changer de “container”. Parfois posées sur une table chez vous, dans votre poche, dans la poche d’un manteau, dans le sac que vous utilisez au quotidien pour votre ordinateur, dans celui que vous prenez en voyage.

En ce qui me concerne cela est venu du fait que j’ai rapidement commencé à utiliser deux sacs différents selon que je sois dans mon contexte quotidien et quand je me déplace, même si, a priori, je peux être amené à y mettre quasiment les mêmes choses.

Dans mon quotidien, pour aller au bureau ou pour un déplacement court d’une journée voire deux, j’ai juste besoin a priori d’un sac assez fin pour mettre un MacBook Air et quelques chargeurs.

En déplacement professionnel ou a fortiori en voyage il est souvent accompagné d’un iPad, d’un Kindle, d’un certain nombre de documents (il peut être utile de toujours avoir un double papier de vos réservations, passeport, documents sanitaires…)…bref il me fallait quelque chose de plus conséquent.

Qui dit deux sacs dit transvasement fréquent d’affaires de l’un à l’autre et c’est le meilleur moyen un jour d’oublier quelque chose qui serait resté dans le mauvais sac.

C’est pour cela que j’ai décidé d’avoir certains éléments en double ou en triple. Certaines choses que j’ai dans mes affaires du quotidien sont en double dans mon sac cabine et ne le quittent jamais ! Quand je dois partir il n’y a quasiment que l’ordinateur qui change de sac mais mon “setup” de voyage est déjà dans le bon sac et n’en sort jamais.

Mon sac cabine

Tant qu’on y est autant anticiper la question, j’utilise un sac à ordinateur / porte document Alpha 3 de chez TUMI (chez qui je me fournis également pour mes valises mais on en reparlera une autre fois)

Je l’apprécie pour sa contenance, son côté très pratique et fonctionnel (surtout quand on a beaucoup de choses à mettre) qui me permet de séparer ordinateur, tablette, documents, d’avoir une poche pour les chargeurs, une pour les batteries…le tout de manière facilement accessibles. En plus, même si c’est plus anecdotique il est parfaitement assortie à mes deux valises de la même collection et que j’ai d’ailleurs acheté peu de temps après tant j’étais satisfait du sac.

Pour la petite histoire il a remplacé un sac Air France qui n’a pas survécu à un voyage en Corée du Sud. Les anciennes collections Air France étaient en cuir mais quand j’ai acheté mon sac ils ne les proposaient qu’en un espèce de nylon…qui n’a survécu ni à la charge ni aux voyages fréquents et que j’ai du remplacer à Séoul après qu’il ait quasiment explosé lors d’une correspondance à Pékin.

De l’intérêt de choisir des choses robustes : elles tiennent plus longtemps mais, surtout, ne risquent pas de vous lâcher au pire des moments. Un bagage ne rendra pas l’âme, en principe, lorsque vous êtes chez vous. Donc par définition il le fera au pire des moments.

Au fait ce sac est disponible en cuir et en nylon balistique…j’ai pris la seconde option.

Maintenant passons au contenu et aux “indispensables”.

Un chargeur multi appareils

Combien d’appareils devez vous recharger lors de vos voyages ? Un ou deux téléphones (pro et perso), ordinateur, tablette, kindle, appareil photo, cigarette électronique, batteries diverses.

Combien de prises à votre disposition ? Dans une chambre d’hôtel ? Un lounge d’aéroport ? Un avion ?

Même dans une chambre d’hôtel il vous arrivera de ne pas avoir assez de prises (surtout si vous êtes deux). Et combien de fois avez vous du disséminer vos appareils aux quatre coins de la chambre et sur votre table de chevet quitte à en oublier un ? Et je ne parle pas du fait de devoir transporter un chargeur par appareil et tous les cables qui vont avec. Comme j’avais l’habitude de dire avant : “je voyage avec assez de cables pour faire sécher mon linge”.

Ici juste besoin du cable USB, oubliez les prises, chargeurs et les cables qui font avec.

Bref je ne me déplace sans un chargeur qui me permet de recharger 6 appareils en USB sur une même prise. Pour l’extrême qualités des produits j’ai choisi un Anker et, à l’époque, le Anker 360.

Je dis à l’époque car maintenant ils font encore plus performants et vous avez mêmes de modèles qui mélangent USB C et USB A pour y charger également un laptop.

Dessus je laisse brancher en permanence les 5 cables dont j’ai le plus besoin les autres étant rangés dans le sac en cas de besoin.

En configuration voyage cela donne ça.

IMG_7450

Il est léger et me dispense de prendre avec moi les chargeurs et prises de chaque appareil.

Pour faire bonne mesure il optimise la puissance chaque port en fonction du besoin de chaque appareil dispose d’un booster de charge. Il charge donc beaucoup plus vite qu’un chargeur normal et, par exemple, envoie plus de puissance à mon iPad qu’à mon iPhone car les deux n’ont pas les mêmes besoins.

Quand je parle d’appareils à avoir en double…J’ai un chargeur dans mon sac de voyage, un dans mon sac à ordinateur du quotidien et un dans ma chambre. Comme ça je suis certain de ne jamais l’oublier.

Une batterie

Parfois on n’a pas de prise sous la main et il faut pouvoir refaire le plein d’énergie en mobilité. D’où l’utilité d’avoir en permanence sur soi une batterie chargée.

Toujours chez Anker, j’ai choisi une PowerCore 20100 mAh. Aujourd’hui ils ont des modèles beaucoup plus performants mais globalement cela recharge totalement un iPhone 12 5 ou 6 fois et le recharge à 50% de sa capacité en 30 minutes.

Avec sa capacité de 20100mAh elle est d’ailleurs à la limite tolérée pour une batterie en avion. Quoi qu’il en soit, pour plus de confort je vous conseille une 20100mAh plutôt qu’une 10000mAh, vous êtes sûr de ne jamais être pris au dépourvu

Une borne 4G

Depuis que les frais de roaming ont été abolis en Europe on en a presque oublié que, il fut un temps, il valait mieux couper son forfait data à l’étranger si on ne voulait pas avoir à faire un prêt à la banque. Mais quand on voyage hors de nos frontières le problème se pose à nouveau de manière douloureuse.

C’est pour cela que j’ai fait l’acquisition d’un Solis Skyroam dont je vous ai déjà parlé ici.

Le principe est simple : vous achetez des forfaits à la journée, au mois… (8 euros par jour pour data illimitée), votre borne se connecte à la 4G locale et vous vous connectez sur la borne en Wifi. L’expérience prouve que c’est parfois même plus rapide que certains wifis d’hôtels (et en tout cas plus sûr).

Son point faible est sa taille : elle tient dans une poche de manteau ou de blouson sinon mieux vaut avoir un sac sur soi car dans une poche de pantalon c’est compliqué.

Avec cela on retrouve le plaisir d’utiliser de la data comme si on était chez soi. Mais c’est plus que du confort : même si les choses s’améliorent on ne trouve pas du wifi gratuit partout à l’étranger et c’est pourtant bien utile pour utiliser Google Maps, se renseigner sur un site, acheter un ticket pour une expo sans faire la queue ou simplement réserver un taxi, Uber ou autre.

Un AirTag

Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, le AirTag est un tracker qui permet de localiser un objet auquel vous l’attachez. En ce qui me concerne j’ai un Airtag dans chaque valise (j’ai dit dans, pas accroché à l’extérieur…), sur mon sac cabine et à mon porte clé.

Inutile de vous expliquer son utilité : savoir si votre valise soute a bien été embarquée et est bien arrivée ou est bien en correspondance avec vous, avoir une alerte si vous vous éloignez de vos clés (ou si elles s’éloignent de vous…)…

Après l’outil n’est pas magique. Vous avez certainement lu pleins d’articles qui vous expliquent comment il a été des gens à retrouver des bagages égarés par des compagnies aériennes, des valises ou clés volées…

Dans un article prochain (j’attend pour cela avoir le fin mot de l’affaire) vous apprendrez aussi que si votre valise a été volée à la compagnie aérienne sous sa responsabilité, qu’elle s’en lave les mains et que vous allez voir la police française en leur disant que vous savez où se trouve la valise…et bien personne ne s’en occupera malgré votre dépôt de plainte.

Disons que le AirTag vous alerte en cas d’oubli et vous permet d’anticiper les choses (bagage égaré en correspondance) et les comprendre. Mais si les personnes qui devraient agir ne le font pas il ne ramènera pas vos affaires tout seul.

Un casque confortable

Lorsqu’on veut écouter de la musique ou regarder un film en avion on se rend vite compte que c’est un environnement vraiment bruyant. Même si les Airpods que j’utilise au quotidien ont fait des progrès au fil du temps ça n’est à mon avis pas assez confortable en avion alors que la première chose que fais en m’installant est de sortir mon iPad pour regarder un film ou une série. Oui je fais partie de ceux qui ont cessé d’utiliser les écrans individuels des avions.

J’ai donc dans mon sac un BOSE QC35 II que je n’utilise pas dans un autre contexte. Il est solide (vu ce que lui ai fait subir et le nombre d’heures d’utilisation), et reproduit un son d’excellente qualité.

On m’a souvent suggéré de passer à l’AirPod Max mais pour le prix…pas question je reste fidèle à mon bon vieux BOSE.

Conclusion

En fonction de vos besoins propres vous aurez peut être d’autres “indispensables” mais en ce qui me concerne cela me suffit amplement. Cela a, peut être si on met le casque de côté, un côté très “pratico-pratique” mais c’est l’objectif : 2 ou 3 ustensiles multi-usages qui vous permettent de ne jamais être pris au dépourvu et vous évitent, par ailleurs, de trop vous charger avec des outils redondants.

Et vous, quels sont les incontournables de votre sac cabine pour accompagner vos appareils électroniques.

Photo : appareil électroniques en voyage de LiliGraphie via Shutterstock

Bertrand Duperrin
Bertrand Duperrinhttp://www.duperrin.com
Voyageur compulsif, présent dans la communauté #avgeek française depuis la fin des années 2000 et passionné de (longs) voyage depuis sa jeunesse, Bertrand Duperrin a cofondé Travel Guys avec Olivier Delestre en mars 2015. On peut le retrouver aussi aussi sur http://www.duperrin.com où il parle depuis plus de 10 ans de la transformation digitale des organisations, son métier quand il est au sol.
1,324FansLike
877FollowersFollow
1,286FollowersFollow
315SubscribersSubscribe

Articles récents