Coronavirus : pourquoi les compagnies font elles voler des avions vides ?

Alors que beaucoup de compagnies réduisent leur programme de vols voire clouent des appareils au sol faute de demande, on risque d’assister à un phénomène paradoxal : le fait qu’elles fassent voler délibérément des avions vides.

Les compagnies ont peur de perdre leurs slots

Rappelez vous notre article sur les slots dans les aéroports et comment ils sont attribués aux compagnies aériennes. Par rapport aux autres zones du monde l’Europe a une petite particularité : si une compagnie n’utilise pas 80% de ses slots sur une année on peut lui en retirer pour les redonner à un concurrent.

Par exemple si British Airways décide de ne pas exploiter son vol vers Bangkok pendant une certaine période, le slot pourrait techniquement être donné à Thaï Airways si elle avait de proposer une nouvelle fréquence sur cette route.

L’idée, on l’a compris, est d’éviter que des compagnies ne « gèlent » des slots au détriment de l’offre pour les passagers simplement pour éviter l’installation d’un concurrent.

Et puis pour ne rien arranger, les slots dans des aéroports comme Heathrow sont rares dont chers. Oman Air a par exemple payé $75M pour racheter un slot d’Air France dans l’aéroport londonien par le passé.

Les pouvoirs publics en appellent aux régulateurs

Une règle dont on comprend la logique mais qui passe moins bien dans le contexte actuel. Dans un autre contexte de crise (le 11 septembre) elle avait d’ailleurs été provisoirement assouplie.

Une demande a été faite dans ce sens par le secrétaire d’Etat anglais aux Transports auprès des régulateurs.

On a du mal d’imaginer qu’il n’obtienne pas gain de cause. En attendant attendez vous à voir quelques comportements assez irrationnels de la part des compagnies.

MAJ : Bien entendu les règles ont été rapidement adaptées.

Photo : Aéroport d’Heathrow de EQRoy via Shutterstock

Bertrand Duperrin
Bertrand Duperrinhttp://www.duperrin.com
Voyageur compulsif, présent dans la communauté #avgeek française depuis la fin des années 2000 et passionné de (longs) voyage depuis sa jeunesse, Bertrand Duperrin a cofondé Travel Guys avec Olivier Delestre en mars 2015. On peut le retrouver aussi aussi sur http://www.duperrin.com où il parle depuis plus de 10 ans de la transformation digitale des organisations, son métier quand il est au sol.
1,324FansJ'aime
938SuiveursSuivre
11SuiveursSuivre
1,272SuiveursSuivre
353AbonnésS'abonner

Articles populaires

Articles récents