fbpx

Va-t-on peser les passagers pour économiser du carburant ?

Après les coffres à bagages payants et les sièges “assis debout” voici encore une idée des compagnies aériennes que les passagers vont adorer détester.

Le poids est, on le sait, l’ennemi du transport aérien. Plus de poids signifie plus de carburant et donc des coûts accrus, notamment à une époque où la hausse des prix du carburant pèse significativement sur les résultats de compagnies.

On pèse tout sauf les passagers

Tout est bon pour faire baisser le poids d’un appareil. Suppression de l’offre de presse papier au profit d’une offre digitale, épaisseurs des verres en plastic et poids des couverts, il n’y a pas de petit  gain. Quelques grammes ici ou là multipliés par le nombre de passagers et de kilomètres cela peut faire des millions d’euros à l’arrivée.

C’est la raison d’être également des politiques bagage. En fonction du prix du billet et de la classe de réservation vous aurez droit ou non à un ou plusieurs bagages en soute, à un ou plusieurs bagages en cabine et si vous en voulez plus il vous faudra payer un supplément souvent conséquent.

Reste la variable “passager”. Faute de pouvoir peser les passagers un à un on considère qu’ils font tous un poids moyen donné. Bien sur dans des cas très marginaux (centrage d’un très petit appareil) il arrive qu’on pèse les passagers mais c’est très rare. En fouillant j’ai trouvé qu‘on part d’un poids moyen de 93kg pour un homme et 75 pour une femme...ce qui me laisse un peu dubitatif même si en termes de carburant mieux vaut pêcher par excès de précaution.

Une entreprise anglaise nommée Fuel Matrix a développé un système qui permet de facilement peser les passagers sans que cela soit une contrainte pour eux, voire sans même qu’ils s’en rendent compte. Lors de dépose du bagage la zone sur laquelle le passager se tient débout pourra être équipe d’un tapis qui réagit à la pression qu’il exerce et ainsi déterminer son poids.

Peser les passagers ? A quelles fins ?

Alors cela ne concerne pas les passagers qui n’ont qu’un bagage a main donc effet limité sur du court/moyen courrier mais sur du long courrier cela permettrait aux compagnies de déterminer la masse de carburant idéale à embarquer.

Un système qui n’est pas sans poser quelques interrogations. D’abord au niveau de la confidentialité des données. Là il paraît que le poids serait communiqué à la compagnie mais sans que l’agent à l’enregistrement ne le voie. Et ensuite ? Qu’en fera-t-elle ? Combien de temps la donnée sera-t-elle conservée ? On risque de rapidement parler de la RGPD.

Et ensuite il y a le risque d’usage déviants. Peser un passager pour améliorer le centrage de l’appareil pourquoi pas. Mais entre les gens voyageant ensemble, les places déjà attribuées à d’autres au moment du pesage, les contraintes liées aux plans de cabines et classes de voyage l’utilité sera marginale sauf quelques cas spécifiques. Mais de là à imaginer que certains s’en servent pour faire payer un supplément aux passagers un peu trop imposants il y a un pas qu’on imagine bien certaines compagnies franchir allègrement.

Pour autant les compagnies dépensent chaque années 200 milliards de dollars en carburant et ce dispositif promet de leur faire économiser 1 milliard en cumulé. Il n’y a pas de petites économies.

 

Photo : pesage des bagages de Africa Studio via Shutterstock

Bertrand Duperrinhttp://www.duperrin.com
Voyageur compulsif, présent dans la communauté #avgeek française depuis la fin des années 2000 et passionné de (longs) voyage depuis sa jeunesse, Bertrand Duperrin a confondé Travel Guys avec Olivier Delestre en mars 2015. On peut le retrouver aussi aussi sur http://www.duperrin.com où il parle depuis plus de 10 ans de la transformation digitale des organisations, son métier quand il est au sol.
781FansJ'aime
1,248SuiveursSuivre
70AbonnésS'abonner

Articles récents

Abonnez vous à notre newsletter

 

 

Recevez nos news, nos analyses, nos trucs et astuces et devenez incollable sur le monde du voyage

Je consens à ce que mon adresse email soit utilisée pour m'envoyer la newsletter de TravelGuys.

 

TravelGuys ne communiquera jamais les cooredonnéese de ses abonnés à des fins publicitaires ni ne vous enverra de publicité.

Au revoir !

On est désolés de vous voir partir et vous allez nous manquer ! mais vous pouvez vous abonner à notre newsletter hebdomadaire pour suivre notre actualité et rester incollable sur le monde du voyage !

Je consens à ce que mon adresse email soit utilisée pour m'envoyer la newsletter de TravelGuys.

 

TravelGuys ne communiquera jamais les cooredonnéese de ses abonnés à des fins publicitaires ni ne vous enverra de publicité.

Merci de votre confiance !

Et à très bientôt sur TravelGuys.