fbpx

Review : The St. Regis Beijing

Après un court vol depuis Séoul, nous voici en route vers le St. Regis Beijing qui nous accueillera pendant 3 nuits durant.

Retour sur ce séjour très décevant.

Réservation

J’ai procédé à la réservation de cet hôtel juste après avoir confirmé notre réservation aérienne quelques mois précédant notre séjour.

J’ai mis beaucoup de temps à me décider pour cet hôtel, de par les revues plutôt mitigées et les photos peu attirantes. J’aurais dû me méfier : en général, on met déjà les meilleures photos sur Internet.

Sur le tarif, hésitation entre le Corporate et le AMEX Fine Hotels & Resorts : je choisis le second de par ses avantages que je pensais se cumuler, mais ça ne sera pas le cas.

Le tarif final sera de CNY 1 450 par nuit, taxes excluses.

Arrivée

Nous arrivons depuis l’aéroport via un transfert (réservé séparément) en une petite heure.

St. Regis, pas très beau
Composition florale majestueuse à l’entrée

L’établissement est situé en plein quartier diplomatique, dans un quartier très bien desservi par les transports puisque le métro est situé à moins de 5 minutes de l’hôtel.

A mon arrivée, je me dirige directement vers un réceptionniste disponible pour m’enregistrer.

Celui-ci semble un peu perdu, ce qui est surprenant dans un établissement 5 étoiles. Il m’indique mon surclassement dans une suite Statesman, et me propose de me surclasser dans une St. Regis Suite, plus grande, ce que j’accepte… Avant de me dire le prix par nuit… J’hallucine et je refuse !

Un surclassement effectué la veille de notre arrivée

Il me donne ensuite l’ensemble des documents de bienvenue, dont le courrier de bienvenue d’American Express FHR qui m’indique les bénéfices associés.

Le cumul de bénéfices est un sujet dont nous traiterons dans un billet ad hoc.

Je me dirige ensuite vers ma suite, située au 16ème étage de l’établissement.

La moquette est datée, très datée

Chambre

La suite Statesman est en tous points conforme aux photos disponibles sur le site Internet de l’établissement : élégante mais restée coincée dans les années 80.

Un fois la porte ouverte figure l’entrée, équipée du mini-bar et du plateau de courtoisie, ainsi que d’un meuble traditionnel chinois, très beau mais très imposant et à l’utilité discutable.

L’espace mini-bar et café
Le fameux meuble en bois chinois si imposant

Ensuite figure l’espace salon et bureau, équipé d’une table basse et d’un canapé, ainsi que d’un grand bureau qui possède toute la connectique nécessaire et même… Un fax ! Pourquoi pas un télex…

Quelle moquette horrible !
Service de café amené par le butler
Un pot de glace est amené chaque soir pendant le turndown service
L’espace salon est de belle taille
L’équipement de dernier cri : un fax !

La chambre en elle-même est finalement assez petite, mais dispose d’un lit king size très confortable, d’un dressing qui n’est pas de toute première jeunesse, et d’une salle de bains un peu trop petite, équipée néanmoins d’un bain et d’une douche.

Le lit est très confortable
Plateau de courtoisie préparé pour la nuit
L’espace sommeil est un peu étriqué
Une coiffeuse permet aux dames de se pomponner avant une journée d’exploration de la ville
Le dressing est grand mais très daté
L’espace lavabo est un peu étriqué
La douche fuit bien
Comme dans tous les St. Regis, on peut regarder la TV depuis son bain
Comme au Japon, les toilettes sont chauffantes et nettoyantes

La vue est perfectible : on voit le bâtiment résidentiel d’en face malgré une belle luminosité.

Bref, on préfère plus petit mais plus moderne. Faites-vous une idée en vidéo :

Le service de butler est réactif… Mais vraiment pas souriant.

Un café apporté le matin, mais vraiment sans sourire

Équipements de l’hôtel

L’hôtel fait partie d’un complexe St. Regis comportant l’hôtel et un imposant bâtiment de résidences. Il possède donc des équipements en nombre et de belle taille chacun.

En route vers les installations de l’hôtel
Par ici, les installations !
L’escalier majestueux qui mène à l’espace résidence

Fitness Center

Le fitness center est situé dans la partie Résidence du St. Regis, ce qui impose une marche conséquente dans les couloirs de l’hôtel.

On ne peut pas louper l’entrée
Accès à la salle de fitness

Cela impose également de se balader en tenue de sport près de la réception, ce qui ne fait pas très luxueux. La salle est néanmoins spacieuse, bien équipée, et la présence de coachs permet un accompagnement personnalisé.

La muscu est à l’honneur dans la salle de fitness
Des appareils vraiment datés…
… Mais en grand nombre, ce qui évite l’attente
La salle offre une vue imprenable sur la piscine
Planning des cours de fitness

Spa

Le spa est situé près de la salle de fitness, un étage en dessous. Comme dans tous les hôtels de la marque, il est co-brandé Iridium, la marque des produits de toilette aussi proposée dans les chambres.

J’ai réservé un soin de 60 minutes. Avant le soin, je comptais profiter des installations. Malheureusement, le pauvre état de maintenance et l’affluence importante m’en ont dissuadé. Je n’avais pas très envie de me balader à poil au milieu de 30 chinois, à poil également.

Difficile de photographier le sauna sans une nouille (chinoise) dans le champ
Pas de photo de l’intérieur du hammam, désolé
Des bains façon onsai japonais (mais avec 30 chinois à poil juste à gauche)
Les vestiaires offrent malheureusement peu d’intimité
Art des années 80
L’espace coiffage, très vintage
La bonbonne à eau, symbole de luxe à outrance
L’espace vestiaire encore praticable
Des casiers plus petits, sans doute pour les résidents
Un peignoir propre est disponible pour chaque client

Je préfère largement les spa mixtes qui évitent les ambiances “fond du bus”

La piscine est calme et de belle taille… Mais froide comme un coup de trique !

Le massage en lui-même était parfait !

La zone d’attente pour les traitements est élégante même si elle commence à dater
Une série de canapés permettent d’attendre confortablement son soin ou de se reposer après
Un petit sachet de thé vert en sortie de soin pour prolonger la détente

Restauration

Club Lounge

L’hôtel ne possède pas de club lounge à proprement parler, mais offre une Happy Hour au Business Center (quelle idée !) tous les jours de 18h à 20h, avec boissons alcoolisées ou non et buffet chaud et froid.

Que c’est étrange d’ouvrir un troquet dans un lieu théoriquement dédié au travail
Buffet froid de plutôt bonne facture
L’offre chaude est de qualité variable, mais remplit son homme

Les doses sont assez généreuses en alcool, et le buffet très qualitatif, avec une rotation quotidienne qui permet de ne pas se lasser des mêmes mets jour après jour.

Une première offre sucrée plutôt qualitative
Des morceaux de chocolat, trop sucré pour être bon
Des macarons rassis, qui en veut ?
Un autre coin du Club Lounge réservé aux douceurs

Service du petit-déjeuner

Le petit-déjeuner est servi dans le restaurant buffet de l’établissement, situé au rez-de-chaussée.

Le service est très mauvais de base. Il y a 15 tables dressées, mais l’on m’installe sur une table sale et il faudra 5 minutes pour que l’on daigne la nettoyer.

5 minutes d’attente pour ça…

Personne ne vient prendre ma commande de boissons pendant 10 minutes.

Quelques eye openers pour patienter

Le buffet est de qualité plutôt moyenne. Il y a de la diversité, mais les choix ne sont pas d’immense qualité.

Sélection de pains spéciaux
… Puis de pains plus classiques (mauvais)
Viennoiseries fraîches (et bonnes)
Yaourts et jus au petit-déjeuner
Buffet de fruits (pas assez mûrs)
Céréales du petit-déjeuner
Tout cela baigne dans le gras, c’est peu appétissant
Tiens, de la tortilla en Chine !
Les tomates et champignons crus au petit-déjeuner, il faut s’accrocher !
Quelques saucisses

Les desserts ont l’air recyclés de la veille (et ils n’était déjà pas apétissants).

Buffet de desserts… Au petit-déjeuner

Bref, gardez votre stock de calories pour autre chose.

Service du dîner – Celestial Court

Le premier soir, nous avons décidé de dîner au restaurant chinois de l’hôtel, a priori réputé. Nous avons fait une réservation auparavant via le chat de l’application Marriott Bonvoy.

A notre arrivée, nous sommes installés à notre table.

Un oshibori chaud nous est apporté en premier

Les menus mettent du temps à arriver, la carte des vins aussi.

Quelques entrées locales arrivent avec le menu pour patienter. Ne convient pas à tous les palais

Une fois nos plats commandés, le mien mettra plus de 30 minutes à arriver (nous aurons le temps de finir deux grandes bouteilles d’eau pétillante et d’attaquer correctement la bouteille de vin)… Et Bertrand attendra son plat de viande encore 30 bonnes minutes ! Une honte.

Et je ne parle pas de la qualité de la viande de Bertrand, qui sera immangeable tellement elle est grasse !

Digestif au Press Club Bar

Après notre dîner raté au restaurant chinois, nous sommes allés prendre un digestif au Press Club Bar, dans un style British plutôt réussi. Là aussi, le staff semble très débutant mais au moins, il y a un superviseur pour diriger les opérations et les cocktails semblent sortir correctement.

La carte de Bloody Mary est toujours aussi large, et nous en essayerons quelques un, pas tous réussis.

Un des Bloody Mary préparé avec de la bière locale

Apéritif au Garden Lounge

Ou devrais-je dire… Absence d’apéritif ! Pour tester le service, nous nous sommes installés au Garden Lounge pour l’apéritif avant notre dîner au restaurant buffet, plutôt près du bar.

Un espace agréable s’il y avait du service

Le staff est passé près de nous, sans s’enquérir de notre commande. A croire que nous étions transparents, ce qui est une sensation horrible dans un établissement de luxe. Au bar, le barman était très occupé à faire son inventaire plutôt que de s’occuper des clients.

Bref, nous avons attendus 45 minutes et sommes partis, sans même que quelqu’un n’essaie de nous rattraper

Service du dîner au Garden Court

Le deuxième soir, nous décidons de dîner au restaurant buffet, le même que celui dans lequel le petit-déjeuner est servi.

Nous avons effectué une réservation, mais l’hôtesse d’accueil n’en a rien à faire.

Nous sommes installés à une table ronde, et des menus nous sont amenés. Nous ne savons pas vraiment quelles sont les formules, et, a priori, notre serveur non plus.

En fait le buffet est obligatoire et il est possible de prendre une formule avec un ou deux plats préparés à la minute.

Le cuisinier secoue les nouilles

Le buffet froid est plutôt bon, mais c’est à peu près tout. Le choix de plats chauds est limité, et les desserts trop sucrés.

Entrées froides qualitatives
Du riz sauté pour accompagner les autres plats
Beignets préparés à la demande
Beurk
Des choix beaucoup trop sucrés
Le buffet de desserts semblait pourtant apétissant

Enfin, attention à l’addition : le buffet n’est pas éligible à la réduction de 20% pour les membres Bonvoy.

Service du dîner au restaurant japonais

Pour finir, nous avons dîné au restaurant japonais. Attention : il utilise les locaux de l’hôtel mais son management est totalement séparé – Aucune des réductions n’est possible et il n’est pas non plus possible de charger sur sa chambre.

Le service est très bon, et les tables sont dans des pièces individuelles. Nos plats arrivent vite et sont d’excellente qualité.

Dîner très privé au restaurant japonais

Et nous avons même pu payer en carte American Express.

Départ

Les formalités de départ ont été plutôt simples. En revanche, l’application du crédit de $100 a été plutôt laborieuse.

Conclusion

Très très déçu par l’expérience en elle-même. Mais vu le prix payé, cela en devient même honteux. On ne reviendra pas. Jamais.

The St. Regis Beijing

Hotel (emplacement etc...)
Checkin-out
Chambre
Restauration/bar
Equipements (gym, piscine, spa...)
Service et attention
Application programme de fidélité
Rapport Expérience/Prix

Naze

Très très déçu par l’expérience en elle-même. Mais vu le prix payé, cela en devient même honteux. On ne reviendra pas. Jamais.

Olivier Delestre
Olivier est sur la blogosphère du transport aérien depuis 2010. D'abord contributeur majeur du forum FlyerTalk, il crée en juillet 2012 le site FlyerPlan, et rédige des articles à l'écho majeur chez les spécialistes de l'aérien. Il co-dirige désormais le blog TravelGuys avec Bertrand, en se focalisant sur l'expérience de voyage et les programmes de fidélité. Et bien sûr, tous vos articles préférés de FlyerPlan sont désormais sur TravelGuys !
1,059FansJ'aime
1,257SuiveursSuivre
74AbonnésS'abonner

Articles récents

Abonnez vous à notre newsletter

 

 

Recevez nos news, nos analyses, nos trucs et astuces et devenez incollable sur le monde du voyage

Je consens à ce que mon adresse email soit utilisée pour m'envoyer la newsletter de TravelGuys.

 

TravelGuys ne communiquera jamais les cooredonnéese de ses abonnés à des fins publicitaires ni ne vous enverra de publicité.

Au revoir !

On est désolés de vous voir partir et vous allez nous manquer ! mais vous pouvez vous abonner à notre newsletter hebdomadaire pour suivre notre actualité et rester incollable sur le monde du voyage !

Je consens à ce que mon adresse email soit utilisée pour m'envoyer la newsletter de TravelGuys.

 

TravelGuys ne communiquera jamais les cooredonnéese de ses abonnés à des fins publicitaires ni ne vous enverra de publicité.

Merci de votre confiance !

Et à très bientôt sur TravelGuys.