fbpx

Review : EMC2 Chicago, Autograph Collection

Après un très bon, mais trop court séjour au Ritz-Carlton Chicago, voici maintenant l’hôtel principal du séjour, l’EMC2. Ayant les notes les plus élevées de chez Marriott à Windy City, j’avais des attentes fortes dans cet hôtel du quartier de Streeterville, près de Michigan Avenue. Mes attentes n’ont pas été comblées, c’est le moins que l’on puisse dire !

Réservation

J’ai réservé cet hôtel quelques mois avant mon séjour. Week-end de Mémorial Day oblige, les prix étaient très élevés dans la ville, et l’EMC2 semblait être le meilleur compromis, avec sa localisation parfaite et ses chambres très design, pour environ $200 la nuit, plus les taxes.

Je procédais donc à la réservation de cet hôtel via l’application Marriott Bonvoy.

Le séjour approchant, je faisais mon online check-in dans l’application, sans qu’aucune mention d’un surclassement n’apparaisse. Wait and see.

Arrivée

J’arrive à l’EMC2 en Uber depuis le Ritz-Carlton (oui, je sais, c’est à moins de 10 minutes à pied mais je suis très chargé). Pas de portier, mais ça, aux États-Unis, je suis habitué.

C’est avec tout mon barda que je me dirige vers la réception. Environ une heure avant, j’avais reçu une notification m’indiquant que ma chambre était prête, mais me demandant de passer à la réception pour faire valider mon passeport. Au moment de recevoir la notification, je constate l’absence de surclassement.

Quand j’arrive à la réception, la clé de ma chambre est effectivement prête, et les formalités sont effectuées. Je demande à ce que mon bénéfice Ambassador prenne la forme du petit-déjeuner offert pour deux personnes, bien plus avantageux que les 1000 points attribués autrement.

Fausse bibliothèque dans le lobby
Escalier plutôt réussi dans le lobby

D’autre part, je m’enquiers de la vue depuis ma chambre, un must à Chicago. Le réceptionniste m’indique que cette chambre n’a malheureusement pas de vue, chose très décevante. Il m’indique (après une vérification très, trop rapide sur son ordinateur…) qu’il n’y a pas de chambre avec vue disponible, mais que je pourrais éventuellement changer le lendemain… Personne ne reviendra vers moi pendant le séjour.

Espace d’attente dans le lobby

Chambre

Ma chambre était située au 21ème étage de l’établissement, et n’avait effectivement aucune vue.

Un ascenseur déjà futuriste
Paillasson dans l’ascenseur

En revanche, je suis un grand fan de la décoration.

Une enceinte naturelle pour amplifier la musique

La chambre n’est pas particulièrement grande. Après une petite entrée, la salle de bains est disponible sur la droite. Elle n’est pas réellement séparée de la chambre, donc pas évident pour la privacy si l’on est pas avec sa moitié. Au moins, chose rare aux États-Unis, les toilettes sont séparées et bien séparées… Un mal pour un bien.

L’entrée, surdimensionnée par rapport au reste de la chambre
La douche… Et sa vue sur le lit
Décoration de la salle de bains très réussie
Des installations d’excellente qualité
Petit cadeau de bienvenue

Ensuite la chambre, équipée d’un grand bureau et d’un lit king-size bien confortable. Pas de placards non plus.

Lit king-size dans la chambre

Le service dans cet hôtel est partagé entre un housekeeping classique et un service de butlers par robots, dont je suis grand fan !

On peut suivre l’arrivée de son robot sur l’écran de son téléviseur

Équipements de l’hôtel

L’hôtel ne propose pas de spa, mais une salle de sport plutôt bien équipée et de taille correcte vu le nombre de chambres de l’hôtel.

La salle de sport coincée entre les chambres du 4ème étage
Il n’y a pas de personnel… Mais les utilisateurs trouveront tout ce qu’il faut pour bien transpirer
Il y a même un punching-ball… Pour se défouler après une expérience malheureuse au restaurant ?
Très serrés les tapis…

Aucune vue n’est proposée.

Restauration

Le restaurant de l’hôtel semblait très alléchant de prime abord, et nous avions hâte d’y prendre, a minima, le petit-déjeuner.

L’accueil du restaurant, plutôt alléchant

Le premier jour, nous nous y sommes rendus vers 8h, mais suite à un problème technique, on nous a dit de repasser une demi-heure plus tard, ce que nous avons fait.

Le bar, vraiment réussi

Nous avons été placés immédiatement, et après plus de 20 minutes, notre commande a été prise. Pas de pain sans gluten disponible, alors que c’est quand même un standard international désormais.

Encore 10 minutes d’attente avant d’avoir notre café (pas bon) puis encore 10 minutes avant de recevoir notre commande. Si je vais travailler, je suis déjà en retard. Je préfère toujours commander à la carte car c’est généralement meilleur qu’un buffet, mais il faut être réactif…

En attendant le désastre…

Justement, la nourriture arrive et… C’est un désastre ! On dirait que l’omelette a été cuite au micro-ondes, et pliée puis que l’on a mis des morceaux de bacon et du fromage en plastique dans la pliure.

Ignoble petit-déjeuner

Une honte !

On en parle à notre serveuse… Qui nous amène une carte de visite avec 10% de réduction pour la prochaine visite (cartes qui sont disponibles à tous à l’entrée du restaurant…)

Autant dire que nous n’y remettrons pas les pieds, et que nous perdrons le bénéfice de 36$ par jour, que nous irons dépenser à l’extérieur pour d’excellents petits-déjeuners !

Pathétique. Et nous n’aurons jamais aucune réponse à notre réclamation.

Départ

Les formalités de départ ont été simples puisqu’inexistantes, j’ai utilisé le mobile check-out. En réalité, le personnel ne donnait vraiment pas envie d’intéractions supplémentaires, ne daignant même pas dire bonjour aux clients qui passaient devant la réception…

Conclusion

Un très bel hôtel, mais une bien mauvaise expérience client… Je n’y reviendrai pas.

Après un très bon, mais trop court séjour au Ritz-Carlton Chicago, voici maintenant l’hôtel principal du séjour, l’EMC2. Ayant les notes les plus élevées de chez Marriott à Windy City, j’avais des attentes fortes dans cet hôtel du quartier de Streeterville, près de Michigan Avenue. Mes attentes n’ont pas été comblées, c’est le moins que l’on puisse dire ! Réservation J’ai réservé cet hôtel quelques mois avant mon séjour. Week-end de Mémorial Day oblige, les prix étaient très élevés dans la ville, et l’EMC2 semblait être le meilleur compromis, avec sa localisation parfaite et ses chambres très design, pour environ…
Un très bel hôtel, mais une bien mauvaise expérience client... Je n’y reviendrai pas.

EMC2 Chicago, Autograph Collection

Hotel (emplacement etc...)
Checkin-out
Chambre
Restauration/bar
Equipements (gym, piscine, spa...)
Service et attention
Application programme de fidélité
Rapport Expérience/Prix

Mauvais

Un très bel hôtel, mais une bien mauvaise expérience client... Je n’y reviendrai pas.

Olivier Delestre
Olivier est sur la blogosphère du transport aérien depuis 2010. D'abord contributeur majeur du forum FlyerTalk, il crée en juillet 2012 le site FlyerPlan, et rédige des articles à l'écho majeur chez les spécialistes de l'aérien. Il co-dirige désormais le blog TravelGuys avec Bertrand, en se focalisant sur l'expérience de voyage et les programmes de fidélité. Et bien sûr, tous vos articles préférés de FlyerPlan sont désormais sur TravelGuys !
493FansJ'aime
1,234SuiveursSuivre
63AbonnésS'abonner

Articles récents

Abonnez vous à notre newsletter

 

 

Recevez nos news, nos analyses, nos trucs et astuces et devenez incollable sur le monde du voyage

Je consens à ce que mon adresse email soit utilisée pour m'envoyer la newsletter de TravelGuys.

 

TravelGuys ne communiquera jamais les cooredonnéese de ses abonnés à des fins publicitaires ni ne vous enverra de publicité.

Au revoir !

On est désolés de vous voir partir et vous allez nous manquer ! mais vous pouvez vous abonner à notre newsletter hebdomadaire pour suivre notre actualité et rester incollable sur le monde du voyage !

Je consens à ce que mon adresse email soit utilisée pour m'envoyer la newsletter de TravelGuys.

 

TravelGuys ne communiquera jamais les cooredonnéese de ses abonnés à des fins publicitaires ni ne vous enverra de publicité.

Merci de votre confiance !

Et à très bientôt sur TravelGuys.