Dans le cadre de vacances dans l’Ouest américain, nous avons séjourné au JW Marriott Santa Monica, comme dernière étape de notre voyage avant le retour en Europe.

En effet, nous souhaitions être au bord de la mer et profiter du soleil et de la plage avant le retour à Paris… Bien mal nous en a pris : le tarif était prohibitif pour les prestations proposées, et la météo vraiment pas au rendez-vous.

Réservation

J’avais initialement réservé au Méridien Santa Monica, situé à quelques kilomètres de là. Mais les revues moyennes et l’espoir de meilleures prestations au JW Marriott m’ont fait modifier cette réservation pour une centaines de dollars de plus…

Contrairement à ce qui se passe chez Starwood, les réservations chez Marriott semblent ne pas se mettre à jour avant l’arrivée en cas de surclassement. En tous cas, rien pour nous cette fois-ci.

Arrivée

Nous sommes arrivés en Uber depuis l’aéroport de Los Angeles, situé à 30 minutes en voiture.

L’accueil à l’extérieur est des plus attentifs (tips à la clé…) et nous sommes dirigés vers la réception.

Le processus sera des plus professionnels, même si le réceptionniste était de toute évidence en formation au vu de ses hésitations.

Nous avons été surclassés dans une suite Executive avec vue sur mer, nous ne pouvions rêver mieux. Nous choisissons le petit-déjeuner comme cadeau de bienvenue au lieu des 750 points, mais vous verrez plus tard que cela n’était pas une très bonne idée…

Le réceptionniste nous accompagne jusqu’à l’ascenseur pour nous souhaiter bon séjour.

Chambre

La suite était située au 5ème et avant-dernier étage de l’établissement.

Si elle possède bien une vue sur la mer, celle-ci est assez lointaine, et la chambre a plutôt vue sur la terrasse et la piscine (bien que je pense qu’il s’agit de la meilleure vue possible au vu de la disposition de l’hôtel).

Il s’agit plus d’une chambre magnifiée que d’une suite, car il n’y a pas vraiment de séparation entre l’espace de vie et l’espace sommeil.

A droite après l’entrée figure la salle de bains. Bon point : elle a fait l’objet d’une rénovation récente très réussie, aussi bien au niveau de l’éclairage que de la décoration.

Les toilettes sont séparées et c’est très appréciable.

Après la salle de bains se trouve l’espace de vie avec le bureau et le canapé.

L’espace nuit est situé au fond, avec un lit king size plutôt confortable.

Donc plus une très grande chambre qu’une suite.

Pour finir, la visite en images :

Equipements de l’hôtel

L’hôtel est vendu comme un resort : il possède donc toutes les facilités de baignade correspondantes, aussi bien qu’une salle de fitness.

Il dispose également d’un accès à la plage, qui est forcément publique en Californie.

Restauration

L’établissement dispose d’un bar situé dans le lobby et qui bénéficie d’une terrasse très agréable. Attention cependant aux prix qui sont très élevés.

Nous avons pris notre petit-déjeuner dans la salle de restaurant principale le lendemain matin, grâce au coupon remis au moment du check-in.

Attention, les options continentales sont très limitées : pas de cafés soit disant spéciaux (expressos, cappucinos sûrement faits par une machine) et pas d’oeufs. Un peu radins chez JW Marriott, surtout à près de $400 la nuit !

Départ

Les formalités de départ ont été simplissimes, mais ils ont été jusqu’à facturer la bouteille d’eau dans la chambre alors qu’aucune bouteille gratuite n’était fournie. Vraiment mesquin.

Conclusion

On n’y retournera pas : au-delà du prix prohibitif de la chambre, le fait de gratter au maximum sur les extras est un attitude vraiment détestable. Zéro pointé.

Dans le cadre de vacances dans l’Ouest américain, nous avons séjourné au JW Marriott Santa Monica, comme dernière étape de notre voyage avant le retour en Europe. En effet, nous souhaitions être au bord de la mer et profiter du soleil et de la plage avant le retour à Paris… Bien mal nous en a pris : le tarif était prohibitif pour les prestations proposées, et la météo vraiment pas au rendez-vous. Réservation J’avais initialement réservé au Méridien Santa Monica, situé à quelques kilomètres de là. Mais les revues moyennes et l’espoir de meilleures prestations au JW Marriott m’ont fait…
On n’y retournera pas : au-delà du prix prohibitif de la chambre, le fait de gratter au maximum sur les extras est un attitude vraiment détestable. Zéro pointé.

JW Marriott Santa Monica : Pour voir la mer, il faut sortir les dollars !

Hotel (emplacement etc...)
Checkin-out
Chambre
Restauration/bar
Equipements (gym, piscine, spa...)
Service et attention
Application programme de fidélité
Rapport Expérience/Prix

Pingre

On n’y retournera pas : au-delà du prix prohibitif de la chambre, le fait de gratter au maximum sur les extras est un attitude vraiment détestable. Zéro pointé.