Plus moyen de travailler dans une chambre d’hôtel ? Quand les hôtels font fausse route.

Même si c’est loin d’être systématique il y a un phénomène que nous constatons depuis quelques années et qui n’est pas forcément pour nous plaire : il devient parfois difficile de travailler convenablement dans un hôtel, faute de bureau approprié.

De plus en plus de chaine font l’impasse sur les bureaux

Il y a un reproche qui apparait assez régulièrement dans nos reviews d’hôtels, ce qui n’était pas le cas il y a 4 ou 5 ans : l’absence d’un espace de travail convenable.

On va prendre l’exemple le plus caricatural avec les hôtels Moxy où en général le bureau ressemble à cela. Ici au Moxy Lyon Airport.

IMG_5208

Acceptable pour consulter quelques emails en vitesse, pas pour passer une journée de travail.

Vous allez me dire que Moxy est une chaine “liftestyle” et loisir ?

Voici ce que j’ai eu au Méridien Split.

IMG_1956

Alors peut être que le Méridien n’est pas une chaine 100% loisir mais Split une destination loisir?

Voici ce que propose une suite au Mercure centre gare à Nancy.

En dehors qu’on puisse discuter le fait que cette chambre mérite le nom de suite, je ne crois pas que sa clientèle soit 100% loisir. Vous vous voyez travailler des heures là dedans ? Je peux vous dire que c’est on ne peut plus inconfortable.

Ne me dites pas qu’un hôtel comme le Renaissance Bordeaux n’accueille que des gens qui n’ont pas besoin de passer quelques heures dans des conditions décentes devant leur ordinateur ?

IMG_3922

Oui, l’espace bureau c’est la petite table dans le coin.

Des exemples comme cela nous en avons à foison et notre verdict est sans appel : ce sont des chambres agréables pour qui n’a pas à sortir son ordinateur du séjour ou se contente de regarder ses emails une heure par jour mais c’est un repoussoir pour qui doit travailler à peu près normalement.

On pourrait nous dire que tout le monde n’est pas, comme nous, contraint de beaucoup travailler en déplacement mais ça serait avoir une vision erronée des tendances actuelles.

Une tendance à l’encontre des besoins réels des clients ?

Il est facile de comprendre ce à quoi pensent les hôtels : ce que veulent les clients en priorité c’est de l’espace et du confort donc sacrifier l’espace bureau au profit d’un petit coin salon est un bon compromis. Et bien non.

Car le problème d’un compromis est qu’il ne satisfait que les clients qui sont au milieu du spectre. Il ne satisfait pas tout le monde à moitié, il satisfait totalement une petite partie de la clientèle et mécontente tout le reste.

A cela s’ajoutent quelques constats :

La distinction business/loisir est morte

On ne peut plus continuer comme il y a 10 ans à penser qu’il y a des chaines et des destinations plutôt orientées loisir et d’autres business. Le voyageur d’affaires a besoin de travailler mais aime aussi son confort et le voyageur loisir déconnecte de moins en moins de son travail.

C’est n’est pas pour rien que l’on assiste à l’essor du “bleisure”, mais bleisure ne signifie pas mi-business mi-loisir mais à la fois business et loisir. Pas presque chacun mais totalement tous les deux.

Télétravail et workation

On ne vas pas revenir sur l’essor du télétravail mais il faut avoir conscience de son impact : des personnes partent pour quelques jours, voire une semaine dans une destination où elles travailleront à distance pendant l’essentiel de la journée et profiteront de soirées et week ends pour faire du tourisme.

Ces personnes ont besoin de conditions de travail appropriées.

C’est d’ailleurs ce qui nous surprend le plus chez Moxy qui est une chaine véritablement pensée pour les digital nomads.

Conclusion

En ce qui nous concerne, et peu importe le motif de nos déplacements, c’est désormais un critère que nous regardons avec attention, ne tolérant plus de sortir d’une demi journée de travail avec le dos en morceaux !

Et c’est encore pire si la chambre est occupée à deux et que les deux ont besoin de travailler en même temps à un moment donné.

En jouant de plus en plus la carte confort et lifestyle certaines chaines et établissements se privent d’une clientèle business ou bleisure qu’ils désireraient pourtant attirer mais à qui ils sont incapables de proposer le minimum vital : un vrai bureau et une chaise !

Bertrand Duperrin
Bertrand Duperrinhttp://www.duperrin.com
Voyageur compulsif, présent dans la communauté #avgeek française depuis la fin des années 2000 et passionné de (longs) voyage depuis sa jeunesse, Bertrand Duperrin a cofondé Travel Guys avec Olivier Delestre en mars 2015. On peut le retrouver aussi aussi sur http://www.duperrin.com où il parle depuis plus de 10 ans de la transformation digitale des organisations, son métier quand il est au sol.
1,324FansLike
889FollowersFollow
1,279FollowersFollow
315SubscribersSubscribe

Articles récents