Confiné dans un hôtel de luxe, il ouvre 1400 robinets tous les jours

2 mois de confinement cela se vit plus ou moins bien selon les conditions dans lesquelles on se trouve. Beaucoup auraient sûrement aimé être confinés dans un hôtel de luxe plutôt que dans un petit appartement mais, manque de chance, les hôtels étaient fermés.

Mais il y a un chanceux qui a pu profiter d’une expérience mémorable même si on pense qu’il n’est pas mécontent qu’elle touche à sa fin.

Faire couler l’eau : un impératif sanitaire

Daniel Ordoñez est agent de maintenance dans l’iconique hôtel W Barcelone, un de mes hôtels fétiches dit en passant. Lorsque le confinement a été décrété en Espagne l’hôtel a dû fermer et s’est posé une question d’hygiène : l’eau stagnante dans les canalisations risque de provoquer l’apparition de la légionellose. Il faut donc faire circuler l’eau, ce qui implique d’ouvrir les robinets tous les jours.

Daniel Ordoñez s’est donc dévoué pour rester seul dans l’hôtel pendant le confinement afin d’ouvrir chaque jour les robinets de chaque chambre, soit 1400 robinets au total. Chaque robinet devant couler 5 minutes cela lui prend la journée.

Au départ il pensait que cela n’allait durer qu’une quinzaine de jours, mais cela fait aujourd’hui deux mois qu’il occupe une suite au 24e étage de l’hôtel avec une vue imprenable sur la ville, Barcelone n’ayant toujours pas été déconfinée

Une performance artistique

Pour égayer ses journée Ordoñez a patiemment réussi une vraie performance artistique : il a ouvert les rideaux de certaines chambres et allumé les lumières afin de dessiner un immense cœur qui est visible de toute la ville une vois la nuit tombée.

Quand on sait que le prix de la chambre standard atteint fréquemment les 500 euros et que la plus grande suite peut dépasser les 15 000 euros on se doute qu’il a du apprécier la vue depuis le 24e étage pendant au moins un temps mais aujourd’hui on devine qu’il doit être pressé de rentrer chez lui.

Passer deux mois à arpenter des couloirs vides et se faire à manger dans une des cuisines de l’hôtel peut définitivement casser le côté glamour de l’endroit.

On se quitte avec une plus modeste vue du 15e étage….

Photo : W Barcelone de David Ortega Baglietto via Shutterstock

Bertrand Duperrinhttp://www.duperrin.com
Voyageur compulsif, présent dans la communauté #avgeek française depuis la fin des années 2000 et passionné de (longs) voyage depuis sa jeunesse, Bertrand Duperrin a confondé Travel Guys avec Olivier Delestre en mars 2015. On peut le retrouver aussi aussi sur http://www.duperrin.com où il parle depuis plus de 10 ans de la transformation digitale des organisations, son métier quand il est au sol.
1,327FansJ'aime
676SuiveursSuivre
1,295SuiveursSuivre
128AbonnésS'abonner

Articles récents

Abonnez vous à notre newsletter

 

 

Recevez nos news, nos analyses, nos trucs et astuces et devenez incollable sur le monde du voyage

Je consens à ce que mon adresse email soit utilisée pour m'envoyer la newsletter de TravelGuys.

 

TravelGuys ne communiquera jamais les cooredonnéese de ses abonnés à des fins publicitaires ni ne vous enverra de publicité.

Au revoir !

On est désolés de vous voir partir et vous allez nous manquer ! mais vous pouvez vous abonner à notre newsletter hebdomadaire pour suivre notre actualité et rester incollable sur le monde du voyage !

Je consens à ce que mon adresse email soit utilisée pour m'envoyer la newsletter de TravelGuys.

 

TravelGuys ne communiquera jamais les coordonnées de ses abonnés à des fins publicitaires ni ne vous enverra de publicité.

Merci de votre confiance !

Et à très bientôt sur TravelGuys.