Le Méridien Roma Visconti : Quelques ajustements nécessaires

Rome a toujours été une ville difficile pour les chaînes hôtelières. Peu d’hôtels de chaîne sont disponibles en centre-ville, et les seuls dans ce cas affichent des prix ahurissants. Chez Starwood, un Westin Excelsior jamais sous 350 € la nuit et un St. Régis qui frise les 700 € en prix d’appel.

Chez IHG, l’InterContinental De La Ville ayant changé d’enseigne pour Rocco Forte, la chasse est maigre avec un Indigo largement sur-évalué… Alors quand ce Méridien fut disponible pour la réservation, avec des tarifs à 125 € la nuit, j’ai sauté sur l’occasion.

L’hôtel ayant un emplacement parfait, à 20 Minutes de marche à pied du Vatican (testé), 20 Minutes de marche à pied de la fontaine de Trevi (testé) et 35 minutes du Colisée (pas testé), c’était donc l’occasion idéale de visiter la capitale de mes origines dont je ne connais que trop bien l’aéroport dans lequel je transite souvent !

Réservation

La réservation a été faite sur le site SPG, en utilisant un tarif Hot Escapes. 125 € la nuit avec petit-déjeuner inclus, c’est donc imbattable pour un 5 étoiles de chaîne en centre de Rome.

La différence de prix est si flagrante que mes attentes étaient finalement assez basses pour cet hôtel.

En complément de ma réservation sur le site SPG, j’ai formulé une demande Your24 : il s’agit, lorsque l’on est membre SPG75 (Plus de 75 nuits par an) de pouvoir conserver la chambre à la même heure que l’heure de son check-in. Ici, check-in à 23h donc chambre possiblement disponible jusqu’à 23h. Résultat nul pour cette requête : je n’ai tout simplement jamais eu de réponse.

Arrivée

Nous sommes arrivés en Uber depuis l’aéroport Fiumicino. Notre vol étant arrivé avec 40 minutes de retard, c’est quasiment à 1h du matin que nous sommes arrivés à l’hôtel.

Le Méridien Visconti Rome

Lorsque l’on arrive à cette heure, l’on souhaite la rapidité maximale lors du check-in… Ce qui fut étonnamment le cas, malgré l’ouverture récente de l’hôtel, qui pourrait induire un manque de fluidité de l’usage des outils Starwood.

Le Méridien Visconti Rome

En l’occurrence, l’hôtel était ouvert depuis… 3 jours !

Plus qu’une ouverture, c’est un établissement indépendant qui a été repris en gérance par Starwood. La plupart des chauffeurs de taxi et Uber le connaissent d’ailleurs sous son ancienne dénomination, le Visconti Palace.

Comme à chaque séjour chez Starwood, nous avons été surclassés, ici dans une Suite, et les aménités standard nous ont été proposés : points ou cadeau de bienvenue (un paquet de gâteaux, LOL !)

Chambre

La Suite attribuée était absolument neuve : la décoration est sobre et moderne, même si elle manque parfois de cachet.

Le Méridien Visconti Rome

Elle est en deux parties : un coin Salon, dans un renfoncement après l’entrée, et la partie chambre directement accessible.

Le Méridien Visconti Rome

La partie Salon est quelque peu exiguë : elle existe, en réalité, de par l’architecture du bâtiment et, in fine, ne sert pas à grand chose vu qu’elle n’est pas séparable de la chambre (ni par une porte, ni par un rideau) et qu’elle ne possède ni table ni bureau.

Le Méridien Visconti Rome

La partie chambre est assez spacieuse, mais là aussi manque cruellement d’un bureau. À croire que les voyageurs d’affaires ne sont pas bienvenus !

Le Méridien Visconti Rome

Le lit est extrêmement confortable, aux meilleurs standards de la chaîne.

Le Méridien Visconti Rome

La salle de bains est fonctionnelle, la douche spacieuse mais d’une conception assez cheap avec son bac en plastique. La plomberie, à ce niveau, a des finitions qui laissent à désirer.

Le Méridien Visconti Rome

Le Méridien Visconti Rome

Le Méridien Visconti Rome

Le gros problème de cette chambre est l’insonorisation. D’abord, les fenêtres : le bruit des voitures à l’extérieur est nettement perceptible pendant toute la nuit dans la chambre, et vraiment dérangeant pour dormir.

Ensuite, les murs et portes : nous avons entendu nos voisins parler en pleine nuit et les femmes de ménage discuter dans les couloirs au matin. Vraiment désagréable de se faire réveiller, le week-end, par de tels bruits.

Pour finir, une visite virtuelle de la chambre, en vidéo :

Lobby et parties communes

Le lobby a, lui aussi, été fraîchement rénové, même si les couleurs sont assez plates.

Le Méridien Visconti Rome

Le bar a l’air plus sympa, mais le manque d’animation dissuade de s’y installer.

Le Méridien Visconti Rome

Je n’ai pas essayé la salle de fitness de l’établissement.

Restauration

Comme restauration, je n’ai essayé que le petit-déjeuner, dans la salle idoine située au sous-sol de l’hôtel.

Outre le côté glauque d’une telle salle sans fenêtre, la qualité des prestations est très insuffisante : pain et viennoiseries de mauvaise qualité, manque de variété dans l’offre chaude, pas de salade de fruits, personnel difficile à “attraper” pour les boissons et ne débarrassant pas ou peu.

Départ

Aucune mention de Late Check-out ni de ma demande Your24 n’ont été faites. Seul le Your24 m’intéressait car casser sa journée pour faire le check-out à 16h est inutile. Du coup, j’ai fait mon check-out avant midi et ai laissé mes bagages à l’accueil.

Aucune surprise, pas de charges inattendues sur le Folio de départ.

Pas de problème non plus sur les bagages, récupérés facilement à mon départ à 18h, et placés directement dans le Uber commandé.

Conclusion

Un excellent rapport-qualité prix, mais des prestations qui doivent nécessairement s’améliorer notamment sur la restauration pour attirer la clientèle exigeante de la chaîne d’origine Française.

Le Méridien Roma Visconti : Quelques ajustements nécessaires

Emplacement

Lobby

Check In : expérience et efficacité

Chambre : décoration

Chambre : taille

Chambre : vue

Chambre : lit

Chambre : salle de bains

Restauration/Petit déjeuner

Check Out : expérience et efficacité

Respect du programme de fidélité

Service : efficacité et attention

Ambiance générale

Rapport Expérience/prix

Bien

Un excellent rapport-qualité prix, mais des prestations qui doivent nécessairement s'améliorer notamment sur la restauration pour attirer la clientèle exigeante de la chaîne d'origine Française.

Olivier Delestre
Olivier est sur la blogosphère du transport aérien depuis 2010. D'abord contributeur majeur du forum FlyerTalk, il crée en juillet 2012 le site FlyerPlan, et rédige des articles à l'écho majeur chez les spécialistes de l'aérien. Il co-dirige désormais le blog TravelGuys avec Bertrand, en se focalisant sur l'expérience de voyage et les programmes de fidélité. Et bien sûr, tous vos articles préférés de FlyerPlan sont désormais sur TravelGuys !
1,327FansJ'aime
676SuiveursSuivre
1,294SuiveursSuivre
131AbonnésS'abonner

Articles récents

Abonnez vous à notre newsletter

 

 

Recevez nos news, nos analyses, nos trucs et astuces et devenez incollable sur le monde du voyage

Je consens à ce que mon adresse email soit utilisée pour m'envoyer la newsletter de TravelGuys.

 

TravelGuys ne communiquera jamais les cooredonnéese de ses abonnés à des fins publicitaires ni ne vous enverra de publicité.

Au revoir !

On est désolés de vous voir partir et vous allez nous manquer ! mais vous pouvez vous abonner à notre newsletter hebdomadaire pour suivre notre actualité et rester incollable sur le monde du voyage !

Je consens à ce que mon adresse email soit utilisée pour m'envoyer la newsletter de TravelGuys.

 

TravelGuys ne communiquera jamais les coordonnées de ses abonnés à des fins publicitaires ni ne vous enverra de publicité.

Merci de votre confiance !

Et à très bientôt sur TravelGuys.