Le Retour d’Oman Air à Paris post-COVID

Le COVID a mis un coup d’arrêt au développement et parfois même à l’exploitation partielle ou totale de certaines compagnies aériennes.

Ce fut le cas d’Oman Air, qui, après 18 mois d’arrêt d’exploitation sur le marché français, a fait son retour en grande pompe hier sur la plateforme de Paris Charles-de-Gaulle.

TravelGuys a donc été invité avec quelques blogueurs à découvrir la nouvelle expérience proposée par la compagnie omanaise aux passagers au départ de Paris.

Retour au terminal 2A

La compagnie Oman Air part depuis le terminal 2A à Paris Charles-de-Gaulle, comme avant la pandémie. Evidemment, des comptoirs prioritaires sont disponibles pour les passagers en classe Business, ou pour les passagers fidélisés de la compagnie.

IMG_8010
Oman Air a retrouvé sa zone d’enregistrement habituelle au terminal 2A

Même si des pourparlers sont en cours, notamment avec Oneworld, Oman Air ne fait pour l’instant pas partie d’une alliance. Et même si la compagnie s’est récemment rapprochée commercialement de la puissante Qatar Airways, les synergies pour les passagers demeurent limitées à des partages de codes.

IMG_8011
Les départs depuis les terminaux 2A-C sont assez limités en ce début de soirée

Néanmoins, une source fiable m’indique l’annonce imminente de synergies plus fortes entre les deux compagnies du Golfe.

Pour le reste, la compagnie partage les facilités du terminal 2A et de la jonction avec le 2C offertes par Aéroports de Paris.

Un salon aux accents français mais adapté aux passagers du Golfe

Avant la crise et l’arrêt de ses opérations, Oman Air utilisait le salon de la compagnie asiatique Cathay Pacific, située dans le bâtiment de jonction 2A/2C, avec la plupart des salons du nouveau terminal combiné airside.

IMG_8032
De gauche à droite : la cheffe d’escale Oman Air de CDG, le responsable du salon et la directrice générale Oman Air France

Malheureusement, le salon de la compagnie hong-kongaise reste clos, et contrairement à beaucoup de compagnies pourtant assez premium au 2A et qui ne proposent toujours pas de salons, Oman Air a fait le choix du salon Paul Maxence, multi-compagnies donc, pour ses propres passagers.

IMG_8013
L’entrée du salon Paul Maxence utilisé par Oman Air désormais

Situé lui aussi dans le bâtiment de jonction 2A/C, il est le seul du terminal à proposer une terrasse extérieure qui ravira les fumeurs.

Actuellement utilisé uniquement par Air Tahiti Nui, Oman Air est donc le deuxième client de ce salon fraîchement inauguré.

IMG_8027
Le papier-peint en trompe-l’oeil est assez réussi
IMG_8026
Un espace indispensable pour la clientèle moyen-orientale

L’accueil est parfait, mais le salon en lui-même est de taille assez réduite, avec une trentaine de places tout au plus. Les espaces sont bien organisés avec quelques alcôves, une zone plus lounging et une autre près du buffet.

IMG_8017
De sympathiques alcôves pour respecter la privacy des passagers
IMG_8014
Des espaces pour s’installer à deux
IMG_8015
D’autres coins un peu plus aérés

On regrettera l’absence de tables un peu plus hautes pour travailler ou se restaurer de manière un peu plus confortable.

IMG_8019
Le seating est un peu plus ouvert près des buffets

Le buffet est de qualité satisfaisante, même si les fromages pourraient être un peu meilleurs, mais les plats chauds sont de qualité. Je n’essaierai pas les desserts, mais le moelleux au chocolat avait l’air très bon.

IMG_8024
Les salades sont bien fraîches et appétissantes
IMG_8023
Les fromages pourraient être de meilleure facture en revanche
IMG_8020
Le buffet est de taille réduite
IMG_8021
… Mais les options chaudes sont de qualité
IMG_8022
Quelques beignets sont proposés
IMG_8025
Une machine Nespresso est à disposition

Des refills constants de champagne seront effectués, et c’est un décent Nicolas Feuillate qui est servi.

Un produit hard constant et de qualité à bord

Fait rare, nous avons pu assister à l’arrivée de l’appareil en provenance de Mascate sur le tarmac.

Une arrivée attendue avec grande impatience
IMG_8045
La livrée de cet appareil est réussie

Une fois les passagers débarqués, une petite cérémonie avec photos de l’équipage commercial a lieu sur le tarmac.

IMG_8050
L’équipe commerciale Oman Air France et de l’office du tourisme
IMG_8053
Pendant ce temps les opérations de déchargement des bagages et du fret se poursuivent
IMG_8073
Quelques jolies hôtesses posent devant l’appareil

Enfin, nous pourrons accéder à la cabine de ce Dreamliner. Exceptionnellement, il s’agit de la version de l’appareil équipée d’une First, normalement déployée sur Londres.

Un produit First de belle qualité

Encore une fois, ce produit n’est pas proposé depuis Paris habituellement. Il est néanmoins de belle facture avec une suite Oasis de chez Collins Aerospace, évidemment personnalisée pour les besoins de la compagnie.

IMG_8089
L’impression de Privacy est grande

Les tons sont classiques du moyen-orient, dans un camaïeu de marrons et beiges. La place est évidemment très grande.

IMG_8088
La suite First est extrêmement spacieuse
IMG_8090
En tous cas, impossible de toucher l’ottoman avec mes pieds !

Un produit Business bien mieux qu’il n’y paraît

De prime abord, le produit Business semble un peu en deçà des produits proposés par les compagnies du Golfe en raison de sa configuration 1-2-1.

IMG_8091
La cabine est en configuration 2-2-2 dans ces Apex Suites

Néanmoins, en creusant un peu, ce produit 2-2-2 est une Apex Suite, et propose un full flat et full access y compris pour les sièges hublot, grâce à un staggering innovant.

IMG_8085
La configuration staggered de la classe Business
IMG_8086
Mais les sièges centraux permettent de voyager à deux sans « désalignement »

Surtout, la place pour les jambes est absolument parfaite, offrant un confort de sommeil comparable à une classe First.

IMG_8092
En position flat, pas de boîte à pieds contrairement aux sièges reverse herringbone
IMG_8095
Le full access, désormais un must

Un produit Economy solide mais serré

Le produit économique fait bonne figure, mais la configuration est un peu serrée pour quelqu’un de mon gabarit. Privilégier le bulkhead ou la sortie de secours en pareil cas.

IMG_8097
Même la classe économique est de bonne facture !

Une compagnie pour magnifier la destination Oman, en complément du réseau important vers le moyen-orient et l’Asie

En discutant avec le management français d’Oman Air, il est clair que la compagnie a des ambitions multiples, mais la première est néanmoins de promouvoir la destination Oman.

Et à raison, ce pays est magnifique et il me tarde de le visiter.

Conclusion

Bienvenue, de nouveau, à Oman Air à Paris ! Outre la destination Oman, surveillez les promotions vers toute l’Asie… Le jeu en vaut la chandelle !

Olivier Delestre-Levai
Olivier est sur la blogosphère du transport aérien depuis 2010. D'abord contributeur majeur du forum FlyerTalk, il crée en juillet 2012 le site FlyerPlan, et rédige des articles à l'écho majeur chez les spécialistes de l'aérien. Il co-dirige désormais le blog TravelGuys avec Bertrand, en se focalisant sur l'expérience de voyage et les programmes de fidélité. Et bien sûr, tous vos articles préférés de FlyerPlan sont désormais sur TravelGuys !
1,324FansJ'aime
676SuiveursSuivre
1,281SuiveursSuivre
204AbonnésS'abonner

Articles récents

Abonnez vous à notre newsletter

 

 

Recevez nos news, nos analyses, nos trucs et astuces et devenez incollable sur le monde du voyage

Je consens à ce que mon adresse email soit utilisée pour m'envoyer la newsletter de TravelGuys.

 

TravelGuys ne communiquera jamais les cooredonnéese de ses abonnés à des fins publicitaires ni ne vous enverra de publicité.

Au revoir !

On est désolés de vous voir partir et vous allez nous manquer ! mais vous pouvez vous abonner à notre newsletter hebdomadaire pour suivre notre actualité et rester incollable sur le monde du voyage !

Je consens à ce que mon adresse email soit utilisée pour m'envoyer la newsletter de TravelGuys.

 

TravelGuys ne communiquera jamais les coordonnées de ses abonnés à des fins publicitaires ni ne vous enverra de publicité.

Merci de votre confiance !

Et à très bientôt sur TravelGuys.