Iberia Business post-COVID, Paris Orly – Madrid Barajas, Airbus A320 : pas si mal, non ?

L’été 2020 a été un été tout particulier pour les voyages. Si Bertrand a choisi de ne pas voyager, j’avais choisi de tenter le coup, avec un superbe itinéraire vers les US depuis Budapest pour 740 € en Business sur Air France, KLM et Delta.

Mais l’épidémie est passée par là, s’est fortement renforcée aux US, et les frontières sont restées fermées. Je n’aurais de toute manière pas risqué un voyage avec un tel nombre de cas aux Etats-Unis. Du coup, nous avons dû nous résigner à nous faire rembourser ce billet avec ma femme, et à nous rabattre sur une destination Schengen.

Ce sera donc Palma de Majorque pour 9 nuits, puis Séville pour 4 nuits, que nous ne connaissons ni ma femme ni moi, mais que Bertrand vous a déjà présenté dans un carnet de voyage, et dans son report du Alfonso XIII.

Voici donc notre itinéraire :

#TypeReport
1AvionIberia Business, Paris Orly – Madrid Barajas, Airbus A320
2AvionIberia Business, Madrid Barajas – Palma de Mallorca, Airbus A320
3HôtelThe St. Regis Mallorca Mardavall
4AvionAir Europa Economy, Palma de Mallorca – Sevilla, Boeing 737
5HôtelHotel Alfonso XIII Sevilla, a Luxury Collection Hotel (après la visite de Bertrand)
6TrainRenfe Avant Turista, Séville-Cordoue
7TrainRenfe AVE Turista Plus, Cordoue-Séville
8AvionIberia Business, Paris Orly – Madrid Barajas, Airbus A320
9SalonSalon Plaza Mayor, Madrid Barajas T4
10AvionIberia Business, Madrid Barajas – Paris Orly, Airbus A321
L’itinéraire du jour

Nous avons procédé à la réservation sur le site d’Iberia. Je bénéficiais d’un coupon de réduction et nous voulions réserver en Business pour être certain de la distanciation sociale. Nous avions plusieurs options : Lufthansa mais avec des horaires horribles, Air France mais avec l’Economy au prix de la Business sur LH ou IB, ou Iberia et ses 860 € pour deux, en open-jaw.

Arrivée à l’aéroport et enregistrement

Nous partons de chez nous (15ème arrondissement) vers 10h, soit 2h30 avant l’heure de départ du vol, avec une certaine marge du à l’incertitude de l’affluence suite au COVID-19.

J’utilise désormais Wheely pour les transferts aéroport. Le service est toujours parfait, les voitures impeccables.

Notre chauffeur nous dépose près d’Orly 3

Nous arrivons vers 10h30 à Orly, où seuls les terminaux 3 et 4 sont ouverts (l’ex Orly-Sud et le nouveau bâtiment de jonction).

Le terminal est bien busy en ce jour de départ en vacances

Iberia opère temporairement au terminal 3 au lieu du terminal 1, et utilise donc une partie des comptoirs d’enregistement dévolus traditionnellement à Air France.

Air France règne en maître à Orly 3

La signalétique est assez mauvaise, et la file prioritaire n’est pas indiquée. Du coup, tout le monde l’emprunte, et la pauvre agence d’enregistrement se trouve à faire la police de l’accès à cette file, à cause du manque de signalétique. Vraiment pas terrible.

C’est bien IB, mais quelle est la file prioritaire ?

Nous patientons donc un bon quart d’heure avant de pouvoir enregistrer nos bagages (en 30 secondes, on se demande vraiment ce que les gens font lorsqu’ils restent plus de 5 minutes au comptoir…)

Iberia enregistre juste derrière les comptoirs Vueling
Prenons notre mal en patience dans la file Business qui n’est pas matérialisée

Une fois nos cartes d’embarquement et reçus bagage donnés, nous nous dirigeons vers l’accès N°1. Pas de souci ici, le fast track est ouvert et nous passons la sécurité en 2 minutes chrono.

Le passage par le Duty Free est obligatoire avant d’accéder à la zone d’embarquement

A Orly, aucun salon n’est accessible pour le moment aux passagers Iberia, nous allons donc patienter autour d’un café au food court du 1er étage (très réussi d’ailleurs, et qualitatif).

Le food court est très élégamment décoré
Le tableau des départs est très “vacances”
Les salles d’embarquement à Orly 3 sont beaucoup plus spacieuses qu’ailleurs
Même si l’aéroport est bien busy, il y a de la place pour naviguer dans le terminal

Notons que le réseau téléphonique est désormais aussi nul à Orly qu’à Roissy… Comment est-ce possible dans un aéroport international d’un pays développé ? Je devrais me connecter au Wifi pour communiquer.

Embarquement

Notre vol Iberia embarquait dans le bâtiment de jonction. Les zones d’embarquement sont donc très spacieuses. Mais là aussi, aucune signalétique n’indique quelle file nous devons prendre.

Les salles d’embarquement sont plutôt spacieuses
Embarquement imminent pour Madrid

L’équipage est arrivé avec un peu de retard, mais nous embarquons après 5 minutes de retard sur l’horaire théorique d’embarquement.

Embarquement immédiat pour Madrid

Je demande à la charmante hôtesse qui nous a enregistré si les passagers Busines peuvent embarquer, car l’embarquement commence par les rangs 19 à 30. Elle m’indique que « oui, bien sûr » et nous embarquons pour ce vol pour Madrid.

Nous attendons en passerelle avant de pouvoir rejoindre l’appareil

Nous devrons patienter quelques minutes dans la passerelle avant d’accéder à l’appareil.

Cabine et accueil

L’accueil est absolument charmant par le chef de cabine qui a le sourire derrière le masque, et par l’hôtesse Business qui distribue les lingettes désinfectantes.

Le nouveau pre-departure beverage : la lingette hydroalcoolique

Pendant l’embarquement, des petits sacs poubelle sont distribués pour pouvoir limiter les contacts avec l’équipage.

Les sièges sont identiques à ceux installés sur British Airways… Ils sont slim, mais un rembourrage permet de préserver le confort. Comme d’habitude sur Business moyen-courrier en Europe, le siège du milieu est neutralisé.

Les sigèes plutôt confortables dans les nouveaux appareils Iberia

Une prise de courant et une prise USB sont disponibles à chacun des sièges en cabine Business (3 premiers rangs de chaque A320).

Les consignes de sécurité me confirment que je suis bien dans un Airbus A320

Notons également que les toilettes sont restées immaculées pendant la totalité du vol, l’équipage effectuant des passages réguliers, et empêchant les passagers Economy d’utiliser les toilettes Business.

Service et catering

Contrairement à la réputation de mauvais service chez Iberia, je dois avouer que j’ai été très agréablement surpris.

Le service commence une fois le signal « Attachez vos ceintures » éteint. Iberia propose normalement un très beau plateau sur cette route, avec un plat chaud et de la vraie vaisselle.

Mais que se cache-t-il dans cette boi-boite ?

Depuis le COVID, ce service était quasiment nul, avec une bouteille d’eau distribuée et quelques amandes. Mais depuis quelques jours, une boîte snack froide est servie. Ce n’est pas le menu du siècle, mais ça nourrit son homme car les éléments sont de qualité. L’équipage s’excuse de ne pas servir la prestation normale, et indique qu’elle reviendra dans les jours suivants.

Une sélection pas si mauvaise

Le service est parfait, l’hôtesse s’agenouille pour parler et les boissons sont servies avec grande élégance. Le vin de la Rioja servi en Business est tout simplement un délice. Mais conduisant après, je me contenterai de cette mignonette.

L’excellent vin en mignonettes servi en Business sur Iberia

Lors du débarrassage, un refill ou un café est proposé. Le café est servi très élégamment, avec un petit plateau, du lait, du sucre, de l’édulcorant, et toujours avec une extrême politesse.

Quelques sachets brandés d’Iberia
Un petit café pour clore ce repas

Très bonne surprise, donc !

Arrivée et débarquement

L’arrivée se fera à l’heure, et l’équipage fera respecter un débarquement par rangée strictement, une bonne chose pour éviter le bazar qui favorise la propagation du COVID !

Une fiche de correspondances nous sera remise par notre hôtesse

Conclusion

Un très bon vol sur Iberia en Business, sûrement parce que mes attentes étaient basses. Mais l’équipage était juste parfait, ce qui rattrape la prestation médiocre.

Iberia Business post-COVID, Paris Orly - Madrid Barajas, Airbus A320 : pas si mal, non ?

Enregistrement
Embarquement
Cabine : siège
Cabine : propreté
Divertissement en vol
Nourriture : goût
Nourriture : recherche
Nourriture : présentation
Nourriture : choix
Personnel : Service
Personnel : disponibilité, amabilité
Débarquement
Lounges / service et expérience au sol
Ponctualité
Rapport Expérience/prix

Moyen

Un très bon vol sur Iberia en Business, sûrement parce que mes attentes étaient basses. Mais l’équipage était juste parfait, ce qui rattrape la prestation médiocre.

Olivier Delestre-Levai
Olivier est sur la blogosphère du transport aérien depuis 2010. D'abord contributeur majeur du forum FlyerTalk, il crée en juillet 2012 le site FlyerPlan, et rédige des articles à l'écho majeur chez les spécialistes de l'aérien. Il co-dirige désormais le blog TravelGuys avec Bertrand, en se focalisant sur l'expérience de voyage et les programmes de fidélité. Et bien sûr, tous vos articles préférés de FlyerPlan sont désormais sur TravelGuys !
1,326FansJ'aime
676SuiveursSuivre
1,288SuiveursSuivre
165AbonnésS'abonner

Articles récents

Abonnez vous à notre newsletter

 

 

Recevez nos news, nos analyses, nos trucs et astuces et devenez incollable sur le monde du voyage

Je consens à ce que mon adresse email soit utilisée pour m'envoyer la newsletter de TravelGuys.

 

TravelGuys ne communiquera jamais les cooredonnéese de ses abonnés à des fins publicitaires ni ne vous enverra de publicité.

Au revoir !

On est désolés de vous voir partir et vous allez nous manquer ! mais vous pouvez vous abonner à notre newsletter hebdomadaire pour suivre notre actualité et rester incollable sur le monde du voyage !

Je consens à ce que mon adresse email soit utilisée pour m'envoyer la newsletter de TravelGuys.

 

TravelGuys ne communiquera jamais les coordonnées de ses abonnés à des fins publicitaires ni ne vous enverra de publicité.

Merci de votre confiance !

Et à très bientôt sur TravelGuys.