Air France et le site booking.com viennent d’annoncer un nouveau partenariat. Il sera désormais possible de réserver des hôtels sur booking directement depuis le site ou l’application Air France (ce qui était déjà possible depuis le site KLM depuis un certain temps).

Air France et booking : pas une bonne affaire pour tout le monde

Les nuitées ainsi réservées permettront au passager de cumuler des miles sur le programme de fidélité Flying Blue, donc une bonne affaire pour le client. Enfin, pas si on y regarde de plus près.

En effet réserver un hôtel par booking prive le passager des bénéfices de son programme de fidélité hôtelier. Par exemple un passager qui a un statut dans un programme de fidélité hôtelier

  • ne pourra bénéficier des bénéfices du programme (surclassements, accès lounge, départ tardif….)
  • ne créditera pas de points/nuits sur le programme concerné.

La fidélité hôtelière paie mieux que la fidélité aérienne

Cela vaut il la peine pour gagner quelques miles (et même pas d’XP) ? De notre point de vue non et ce d’autant plus que les programmes de fidélité hôteliers apportent des bénéfices plus substantiels que leurs homologues aériens et qu’il serait vraiment bête de mettre un statut en péril pour « gratter » quelques miles.

Et ce d’autant plus que contrairement à une idée reçue bien ancrée booking n’offre pas systématiquement les meilleurs prix du marché : il sera toujours moins cher de passer directement par le site de l’hôtel, surtout si on est membre du programme de fidélité et, au pire, toutes les grandes chaines ont un dispositif d’alignement/compensation lorsqu’on trouve moins cher ailleurs. Au pire, même pour un indépendant un simple coup de fil suffit : pour l’hôtelier une réservation en direct c’est 18% du prix de vente qu’il ne reversera pas à booking et donc techniquement parlant c’est le montant de la réduction qu’il peut vous faire sans qu’il ne lui en coûte rien.

Cette offre satisfera donc certainement les voyageurs occasionnels mais ne présente strictement aucun intérêt voire est contre-productive pour les voyageurs fréquents.

Photo : booking.com De chrisdorney via Shutterstock