Le 18 août 2018, les programmes de fidélité de Marriott, Marriott Rewards et Starwood, Starwood Preferred Guest vont fusionner, pour donner le plus grand nouveau programme de fidélité hôtelier du monde. Cette fusion, maintes fois retardée et dont l’accouchement a été complexe, tant sur le plan des règles que sur le plan informatique, va démultiplier les possibilités de gain et d’utilisation des points pour ses membres.

Voici donc toutes les clefs qui vont permettre de décrypter les changements.

Une harmonisation des statuts

Au vu du nombre de membres du nouveau programme, il a forcément fallu ajouter des statuts dans le nouveau programme de fidélité, une grande différence par rapport au programme SPG actuel.

Des statuts clairs et très bien conçus

Notons que le seul moyen de se qualifier est par nuits.

  • Le statut d’entrée, pour ceux qui séjournent 9 nuits par an au maximum, et qui garantit la disponibilité d’Internet gratuitement, les tarifs réservés au membres et la possibilité de faire un mobile check-in et check-out,
  • Le statut Silver, pour ceux qui séjournent entre 10 et 24 nuits par an au maximum, et qui, en plus des bénéfices précédents, offre la garantie totale de la réservation (compensation importante en cas de sur booking, et obligation pour l’hôtel de vous reloger), 10% de points bonus, la priorité sur le late check-out (pas gratuit) et une ligne d’assistance et de réservation dédiée. Bref, pas grand chose…
  • Le statut Gold, pour ceux qui séjournent entre 25 et 49 nuits par an au maximum, et qui, en plus des bénéfices précédents, offre un bonus de points de 25%, le late check-out jusqu’à 14h gratuitement sur disponibilité, un cadeau de bienvenue sous forme de points, et un surclassement dans la meilleure chambre disponible,
  • Le statut Platinum, pour ceux qui séjournent entre 50 et 74 nuits par an au maximum, et qui, en plus des bénéfices précédents, offre un bonus de points de 50%, le late check-out jusqu’à 16h gratuitement et garanti, un cadeau de bienvenue sous forme soit de points, soit d’une aménité, soit du petit-déjeuner, un surclassement sur disponibilité incluant les suites, l’accès garanti au club lounge dans les hôtels qui en disposent, la garantie du type de lit, et le choix d’un bénéfice annuel supplémentaire (incluant notamment 5 Suite Night Awards permettant de garantir un surclassement dans les meilleures suites de certains hôtels),
  • Le statut Platinum Premier, pour ceux qui séjournent plus de 75 nuits par an, et qui, en plus des bénéfices précédents, offre un bonus de points de 75%, un second lot de 5 Suite Night Awards, et la garantie de pouvoir séjourner dans l’hôtel de son choix même s’il est complet pour tout réservation effectuée 48h avant,
  • Le statut Platinum Ambassador, pour ceux qui séjournent plus de 100 nuits par an et dépensent plus de 20000$ et qui, en plus des bénéfices précédents, offre un service de conciergerie personnalisé avec un point de contact unique, ainsi que Your24 (garantie d’une heure de check-out similaire à l’heure de check-in).

Six niveaux de statuts, mais facilement compréhensibles avec une gradation très logique. Même s’il y a toujours des mécontents, des gagnants et des perdants, force est de dire que le programme est bien conçu.

Des statuts Lifetime plus nombreux qu’auparavant

Quant aux statuts Lifetime, il en existe trois officiels et un « officieux » :

  • Le statut Lifetime Silver, atteint après 250 nuits et 5 années Silver, Gold ou Platinum,
  • Le statut Lifetime Gold, atteint après 400 nuits et 7 années Gold ou Platinum,
  • Le statut Lifetime Platinum, atteint après 600 nuits et 10 années Platinum,
  • Le statut Lifetime Platinum Premier, qui ne sera pas attribué après le 1er janvier 2019, mais qui pourra être attribué auparavant aux actuels membres qui atteindraient 10 ans de Platinum et 750 nuits avant le 1er janvier 2019.

Notons que Starwood n’avait que deux statuts Lifetime, Gold et Platinum.

Quelles sont les régressions pour les membres SPG ?

Déjà l’absence de qualification par séjour empêchera certains membres SPG d’atteindre les statuts supérieurs. La qualification par séjour n’existait pas chez Marriott Rewards.

Ce sont dans les statuts les plus élevés que les regressions se font sentir.

  • Le nombre de membres Platinum va exploser (c’est déjà le cas depuis que le status match entre Starwood et Marriott existe), d’autant que les membres Marriott Rewards Gold se verront attribuer le statut Platinum dans le nouveau programme.
  • Les membres atteignant 50 nuits par an vont perdre 5 Suite Night Awards sur les 10 qui leur étaient attribués, ainsi que 25% de bonus de points.
  • Les membres atteignant 75 nuits par an vont perdre l’avantage Your24 désormais réservé à ceux qui atteignent 100 nuits.
  • Les membres atteignant 100 nuits par an devront désormais 20000$ dans leurs différents séjours, une somme pas forcément atteinte lorsque les séjours sont longs et les tarifs négociés.

Une conversion des statuts plutôt fair

Voici les tableaux fournis par Marriott International pour ce qui est des statuts annuels 2018 :

Une conversion assez fair, qui correspond aux niveaux de qualification par nuits puisque, je le rappelle, la qualification par séjour n’existe plus dans les nouvelles règles.

Pour ce qui est des statuts Lifetime, voici le tableau :

Là aussi, plutôt fair. Initialement, Marriott n’avait pas prévu de passerelle vers le statut Lifetime Platinum Premier, possible uniquement pour les membres Lifetime Platinum de chez Marriott. La copie a été revue, et un Thresold a été créé courant juin pour les membres SPG.

Des gains de points plus généreux que la conversion du solde en cours

Le ratio de conversion a été fixé à 3 nouveaux points pour chaque Starpoint actuel.

En revanche, actuellement, le gain est de 2 Starpoints par dollar dépensé (soit 6 points convertis), contre 10 points par dollar dépensé dans le nouveau programme.

Cette hausse est compensée par la baisse généralisée des bonus liés aux statuts, qui perdent environ 25%.

Les habitués de la chaîne Element vont eux, perdre beaucoup plus, car ils ne gagneront plus que 5 points par dollar dépensé, tout comme chez ResidenceInn et TownePlace Suites, les chaines long stay de chez Marriott.

En revanche, aucune nouvelle des suites données au programme SPG Cravings… Bien utile, il nous permettait d’aller dîner dans des restaurants d’hôtels Starwood et de créditer les points sur notre compte. La mention du site Marriott ne précise que les repas pris dans le cadre de séjours… Une grosse regression si cela se confirme.

Statu-quo dans l’utilisation des points

Pas grand chose à dire, si ce n’est qu’il sera aussi facile d’utiliser ses points, et qu’aucune dévaluation majeure n’a été planifiée. En toute transparence, Marriott a mis en place un site permettant de comparer le nombre de points nécessaire pour chaque hôtel entre l’ancien et le nouveau système. Il est possible, jusqu’au 31 décembre 2018, de commander des nuits en utilisant l’ancien barème.

En outre chaque hôtel a été placé dans une catégorie, et le nombre de points demandé est fixe dans chacune des catégories :

A partir de 2019, une haute et une basse saison seront mis en place et feront fluctuer les prix, comme c’est déjà le cas chez Starwood.

Conclusion

Wait and see. Les changements annoncés ne font pas spécialement peur, et permettent de voir sereinement l’avenir en tant que membre de ces programmes de fidélité. Voyons comment les choses vont évoluer dans un avenir proche, surtout avec l’inflation des membres Platinum, ou avec la reconnaissance des statuts « supérieurs » à Platinum.