C’est avec le souvenir enchanté de mon séjour au Méridien Saïgon que j’ai poursuivi mon périple vietnamien vers Hanoï où j’ai élu domicile pour quelques jour au Sheraton.

L’hôtel est en ville mais en périphérie du centre, au bord d’un lac.

Sheraton Hanoï

Sheraton Hanoï

Le centre ville est proche et peut être rejoint à pied en une grosse vingtaine de minutes. Mais je ne conseille pas cette option : à part le dernier tiers du trajet qui s’effectue à travers le vieux Hanoï et qui vaut par son côté pittoresque, vous passerez l’essentiel du trajet à slalomer entre les voitures garées sur un trottoir guère large en évitant de vous faire renverser par celles qui circulent sur la route. Ni agréable ni intéressant : le taxi s’impose.

Une club room vétuste

Avec son style en « faux ancien colonial » le lobby n’est pas désagréable du tout.

Sheraton Hanoï

L’accueil à la réception est cordial et on m’annonce que ma chambre « classic » a été upgradée en « club room ». Le strict minimum sachant que mon statut platinum me donne droit à l’accès club lounge de toute manière mais une certaine radinerie car vu la taille de l’hôtel je suis surpris qu’aucune chambre supérieure ou suite n’ai été disponible. L’hôtel était bien rempli mais principalement par des bus de touristes et à ce que je sache ce ne sont pas les voyages en groupe qui remplissent les chambres supérieures. Un certaine radinerie sur l’application du programme de fidélité qui me rappelle mon précédent séjour au Japon.

Je remarque que le parfum d’intérieur constitutif de la signature olfactive de la marque Sheraton est très présent, plus que d’habitude. J’aurai l’occasion de comprendre plus tard pourquoi ils ont un peu forcé sur la dose.

Je prend donc possession de ma chambre.

Cette dernière est de bonne taille mais le mobiliser en style « faux ancien » fait vraiment poussiéreux et vieillot.

Club Room - Sheraton Hanoï

Club Room - Sheraton Hanoï

La salle de bain est elle aussi de bonne taille et comporte douche et baignoire.

Club Room - Sheraton Hanoï

Club Room - Sheraton Hanoï

Mais là encore ça fait vétuste. D’ailleurs la robinetterie fuit.

Club room - Sheraton Hanoï

Quand aux produits de bain ils sont disponibles en quantité réduite et renouvelés avec parcimonie. Si vous avez pour habitude de prendre deux douches par jour (ce qui s’impose sous ce type de climat) préparez vous à vous rationner sur le gel douche.

La vue sur le lac et la piscine est pas mal du tout.

Une petite visite en vidéo pour finir.

Conclusion : une chambre spacieuse et une belle vue depuis les étages supérieurs de l’hôtel mais c’est à peu près tout ce que mettrai à son crédit. Ca ne fait pas envie et on ne peut pas dire qu’on prenne plaisir à vivre dans cette chambre.

Une offre de restauration limitée

Je commencerai par une collation apéritive au club lounge. Il est assez grand et propose un buffet très consistant.

Lounge - Sheraton Hanoï

Lounge - Sheraton Hanoï

Lounge - Sheraton Hanoï

Lounge - Sheraton Hanoï

Lounge - Sheraton Hanoï

Lounge - Sheraton Hanoï

Lounge - Sheraton Hanoï

Lounge - Sheraton Hanoï

Lounge - Sheraton Hanoï

C’est plutôt réussi même si en qualité ça n’égale pas le Méridien Saigon.

C’est en testant les restaurants de l’hôtel que ça s’est gâté.

L’hôtel comporte deux restaurants, un buffet et un restaurant plus haut de gamme proposant de la cuisine française.

Le buffet est situé directement dans le lobby.

Sheraton Hanoï

Chaque soir il était pris d’assaut par les groupes ce qui fait que je n’y suis jamais risqué. Par ailleurs vous vous souvenez de mon commentaire sur le parfum d’intérieur ? Visiblement son intérêt était de masquer les effluves de nourritures du buffet. On n’y prête pas forcément attention au début mais ça devient incommodant à la longue.

Je me suis donc replié sur le restaurant français. L’endroit présente plutôt bien.

Restuarant - Sheraton Hanoï

 

La carte est intéressante et les plats bien exécutés.

Restaurant - Sheraton Hanoï

Restaurant - Sheraton Hanoï

Restaurant - Sheraton Hanoï

Quant au service s’il était globalement bon au début il est parti en déliquescence sur la fin. Lenteurs, commande de desserts oubliée…. On retrouve là une des limites de l’hôtellerie asiatique : un personnel extrêmement aimable et serviable mais parfois un manque de formation et une maîtrise limitée de l’anglais qui fait qu’on passe son temps à vous dire « yes yes » d’un air mielleux alors qu’ils n’ont rien compris à votre demande.

L’hôtel dispose également d’un bar qui en fait est une énorme blague. On se croirait plutôt dans la boite de nuit d’un vieux de club de vacances décrépi.

Bar - Sheraton Hanoï

Bar - Sheraton Hanoï

C’est vide et lugubre à souhait.

Je cherche encore ou était la vodka dans la minuscule vodka tonic qu’on m’a servi.

Bar - Sheraton Hanoï

Je ne prendrai pas mon habituel bloody mary et pour cause : il n’est même pas préparé par le barman mais ils se contentent de mélanger du jus de tomate avec un premix. Une honte dans un 4 étoiles.

Bar - Sheraton Hanoï

Des installations d’un autre âge

Faisons donc un tour des installations de l’hôtel.

La salle de sport est grande mais équipée d’appareils qui ont certainement connu l’époque de la colonisation française vu leur âge.

Fitness - Sheraton Hanoï

Fitness - Sheraton Hanoï

Fitness - Sheraton Hanoï

Fitness - Sheraton Hanoï

Un bon point quand même : située en face de la piscine c’est une salle lumineuse et ouverte sur l’extérieur.

Par contre mauvaise expérience avec le personnel. Un jeune staff member en charge de l’accueil se sentait obligé de rester debout à 1m des clients pendant qu’ils faisaient leurs exercices. Surement que cela partait d’une bonne attention, au cas où le client aurait eu quelque chose à demander mais puissamment énervant. Il faudra hausser le ton pour que son manager débarque et lui dise qu’il pouvait très bien surveiller la salle depuis son siège à l’accueil et s’excuse pour cet excès de zèle d’une jeune recrue.

Mais y aller relève du jeu de piste. Il y a une manière très simple de s’y rendre en passant par le lobby et le « convention center » et descendant quelques escaliers. Mais ça n’est pas celle qui est fléchée : pour éviter que les clients ne traversent le convention center lorsqu’il est utilisé, les clients sont invités à prendre des chemins détournés au travers d’un dédale de couloirs. Ca complique excessivement les choses et, de plus, l’expérience de la balade dans les couloirs est des plus désagréable pour une raison que je mentionnerai plus tard.

La grande piscine est très agréable (lorsqu’il ne pleut pas).

Piscine - Sheraton Hanoï

L’hôtel dispose également d’un terrain de tennis…la photo se passe de commentaires.

Tennis - Sheraton Hanoï

Quant au spa, échaudé par l’état global des installations de l’hôtel je ne m’y suis pas risqué.

Je terminerai en vous expliquant pourquoi il était si désagréable d’emprunter certains couloirs de l’hôtel.

Ca sent vraiment le moisi

Certains espaces donnent sur l’extérieur et ne sont donc pas climatisés. Il en va de même de certains couloirs qui desservent par exemple le spa et la salle de sport. Or les endroits en question sont tapissés de papier peint et, surtout, de moquette. Comment pensez vous que papier et moquette réagissent dans une région ou le climat est chaud et très très humide ? Mal. Une vraie torture quand on a l’odorat un tant soit peu sensible.

Une conclusion à ce séjour aurait pu être ça sent le moisi….sauf que là ça le sentait vraiment.

Conclusion

Un article écrit dans la douleur tant se remémorer ce séjour, heureusement court, m’a rappelé de mauvais souvenirs. Une expérience à oublier et un hôtel à rénover de fond en comble ou à raser. Certainement une de mes pires expériences de l’année avec le Westin Miyako Kyoto.

Sheraton Hanoï

See you again ? On parie ?

L’album photo est disponible ici.

Les notes

Chambre : grande, belle vue, mais clairement vieillotte. 6

Restauration et bar : un lounge très convenable, un bon restaurant français au service parfois décevant, un bar sinistre et un buffet que je n’ai pas fréquenté. 6

Check-in/ out : fluide, efficace, attentionné. 10

Equipements : Veillot, à la limite du délabré sur certains aspects. 4

Rapport Expérience/prix:  le Vietnam n’est pas un pays cher mais à l’échelle locale le Sheraton est un hôtel cher. A 100 euros la nuit ça ne les vaut pas. 3

Service et attention : bon service globalement, toujours attentionné, mais parfois un personnel insuffisamment formé incapable de gérer la relation avec des clients étranger. J’ai failli étrangler le serveuse du restaurant et le stagiaire de la salle de fitness. 6

Application du programme de fidélité : de manière plutôt radine. 5

Hôtel : Pas mal placé mais pas idéalement bien non plus, il fait plus que son age. 5

C'est avec le souvenir enchanté de mon séjour au Méridien Saïgon que j'ai poursuivi mon périple vietnamien vers Hanoï où j'ai élu domicile pour quelques jour au Sheraton. L'hôtel est en ville mais en périphérie du centre, au bord d'un lac. https://flic.kr/p/YtGefo https://flic.kr/p/YvinVE Le centre ville est proche et peut être rejoint à pied en une grosse vingtaine de minutes. Mais je ne conseille pas cette option : à part le dernier tiers du trajet qui s'effectue à travers le vieux Hanoï et qui vaut par son côté pittoresque, vous passerez l'essentiel du trajet à slalomer entre les voitures garées…
Un hôtel qui mérite une rénovation sérieuse et ne mérite aucunement ses 4 étoiles.

Sheraton Hanoi

Hotel (emplacement etc...)
Checkin-out
Chambre
Restauration/bar
Equipements (gym, piscine, spa...)
Service et attention
Application programme de fidélité
Rapport Expérience/Prix

A éviter

Un hôtel qui mérite une rénovation sérieuse et ne mérite aucunement ses 4 étoiles.