Mercredi 7 mai dernier, j’ai eu le plaisir de découvrir lors d’une Conférence de Presse d’Air France à Shanghai la nouvelle Suite La Première. Cependant, je n’ai posté, pour le moment, que des extraits du dossier de presse. J’ai cependant eu le plaisir de tester cette nouvelle suite, mais aussi les 3 autres nouvelles cabines qui occuperont 19 des Boeing 777-300ER concernés par le programme de rénovation d’Air France. J’ai d’ores et déjà posté sur FlyerTalk cette revue. Reportage, en français cette fois ci !

Air France a organisé une exposition du 8 au 11 mai au Three on the Bund, à Shanghai, pour présenter les nouveaux aménagements sur ses quatre classes de voyage Long Courrier.
J’ai eu la chance d’y être invité par la compagnie en raison de ma participation à FlyerTalk et de l’existence de ce blog.

Voici donc une revue complète des nouveaux aménagements Long Courrier, cabine par cabine.

Economy : Plus de place pour les jambes, et un siège vraiment plus confortable

Le nouveau siège choisi par Air France pour équiper sa nouvelle classe économique est vraiment confortable. Le pitch (espace entre les sièges) a l’air plus généreux qu’auparavant, notamment grâce à l’épaisseur du siège réduite.
J’ai apprécié la taille impressionnante du nouveau système de divertissement en vol, et même s’il n’était qu’en mode démonstration sur ce bloc de sièges, l’interface graphique a l’air simple.
La disponibilité de 2 prises de courant par rangée de 3 sièges est vraiment appréciable, au vu du nombre de dispositifs électroniques portables dont chacun dispose désormais.
Pas une révolution, donc, mais de belles évolutions en ligne avec les changements récents en classe économique dans l’industrie.
IMG_7200-e1401309779754

Premium Economy : De petits changements qui n’améliorent pas réellement le confort du siège

Même si cette classe est un énorme succès pour Air France, avec l’un des taux de remplissage les plus élevés du groupe, le confort de cette classe reste en question. Air France a-t-elle donc réussi à changer la donne ?
En tous cas, je voulais en avoir le cœur net en essayant le siège avec les modifications présentées.
La première impression est qu’il n’y a aucun changement sur le siège… Il faut regarder chaque élément de plus près pour voir les différences.

Une têtière ajustable en profondeur

La têtière est désormais ajustable en profondeur. A part pour les petits gabarits (ce n’est pas mon cas), je ne vois pas à quoi cela sert.
IMG_7208

Un repose-pieds amélioré

La différence est cette fois-ci plus probante, avec un mécanisme de repose-pieds dépliable. Encore une fois, vu ma taille, cela ne me concerne pas trop mais je pense que cela peut être utile pour les petits gabarits, encore une fois.
IMG_7206-e1401309656935

La densité de la mousse du siège renforcée ? Mouais…

Même si cela m’a été affirmé par les hôtesses et stewards présentant cette nouvelle cabine, je n’ai pas trouvé que l’augmentation de la densité de la mousse garnissant les sièges n’ait un impact fondamental sur le confort du siège.
Evidemment, le test n’a duré que quelque minutes, et cela mériterait un essai complet dans un vol de nuit, mais la fameuse barre qui vous détruit le dos pendant votre sommeil est toujours bien présente…
IMG_7205-e1401309681432

Business : Un passage réussi des années 90 aux années 2010

C’est la cabine qui fait le bond en avant le plus important en termes de confort, et donc dont l’impact en termes d’image aura les plus fortes conséquences pour Air France, puisqu’il s’agit de la cabine la plus profitable de la compagnie.
J’étais très enthousiaste dans le fait de pouvoir tester ce nouveau siège, présenté en septembre en tout petit comité. Et je dois dire que j’ai eu la chance et le temps de prendre des photos et de positionner le siège comme je le souhaitais.
3 sièges étaient disponibles pour les tests : 1 hublot, et une paire de sièges centraux. Je vais me concentrer sur le hublot car ce sont les sièges qui seront les plus demandés, car à la fois lumineux et donnant accès libre au couloir.
Je savais qu’en choisissant un siège Cirrus, Air France avait fait un bon choix, un choix raisonnable et aligné avec ses concurrents notamment asiatiques. J’étais cependant inquiet de trouver une cabine fadasse, et craignait de voir si l’espace pour les jambes en position allongée était suffisant, contrairement à ma récente expérience de ces sièges sur Cathay Pacific.

Un siège confortable dans toutes les positions

Le confort du siège est réellement optimal. Je ne me suis jamais senti mal à l’aise, ni ressenti de mal de dos à cause d’une posture inadaptée.
Le lit formé par le siège en position allongée est vraiment large, même en dormant sur le flanc (pas de problème de pieds coincés).
IMG_7219-e1401309392592

Attention cependant : ne vous asseyez pas sur le siège lorsqu’il est en position allongée : j’ai les épaules larges, et les « ailes » du sièges m’ont fait très mal.
Votre serviteur sur le siège :
IMG_7220

L’écran de l’IFE est désormais digne de ce nom

Désormais, l’écran de l’IFE est très grand équivalent à l’écran d’un ordinateur de bureau, je dirais, et sa mobilité permet de voir correctement l’écran de n’importe quelle position, contrairement au siège de génération précédente. Je déplore cependant la fragilité du système de fixation de l’IFE, que j’ai presque cassé en voulant le ramener vers moi.
IMG_7209-e1401309636283
IMG_7210-e1401309599925
IMG_7218

Des rangements adaptés à notre monde digital

L’espace de rangement nouvellement disponible est complètement adapté au voyageur d’affaires modernes : tablette, livres ou magazines peuvent être stockés dans cet espace, qui peut être fermé et qui disposent d’élastiques pour maintenir les objets en cas de turbulences. Très bien trouvé, tout comme le miroir.
IMG_7215-e1401309465553
IMG_7212-e1401309514785

Une tablette enfin utile pour travailler

La tablette de ce nouveau siège est grande, parfaite pour travailler avec un ordinateur portable et des documents ou une boisson. C’était l’un des grands défauts du siège Business Air France, d’autant que la cabine Premium Economy dispose de tablettes de grande taille depuis sa création.

En conclusion

Air France a su miser sur son produit pour l’amener au niveau de qualité d’un produit Business d’une compagnie asiatique ou du golfe.
J’aurais le plaisir de l’essayer… dès ce soir, avec un vol pour New-York ! Stay tuned!

La Première : Une cabine plus belle en vrai que sur le papier

Cette cabine était, bien évidemment, le but principal de mon voyage à Shanghai.

La veille de la conférence de presse, un agent Air France très bien renseigné a posté sur FlyerTalk le communiqué de presse. J’étais tellement énervé que j’en ai fait une nuit blanche.

Evidemment, j’en ai profité pour l’analyser et je dois dire que, de prime abord, j’étais déçu par cette suite… Heureusement, les photos ne reflètent pas la réalité : cette suite est très élégante, le rideau donne une impression de confidentialité inégalé, et l’espace est réellement agréable.

En réalité, c’était plutôt compliqué de trouver des défauts à cette nouvelle suite. Voici donc un résumé des points saillants de mes observations.

Un système de rideaux intelligent et qui remplit son rôle avec élégance

Sur le papier, c’est une fausse bonne idée : remplacer des cloisons de suite par un rideau. Cela semble cheap. En réalité, Air France a fait les deux : des cloisons basses, relevables, et un rideau totalement occultant créant un espace totalement personnel.
IMG_7257-e1401309224283
IMG_7256-e1401309242864
IMG_7259
IMG_7263
IMG_7269-1024x768
Les sensations sont très bonnes, et l’on n’a pas d’impression de claustrophobie.

Un siège-lit très confortable

Le siège est confortable dans toutes les positions : assise, lounge ou allongée. Le tissu empêche la transpiration abondante, contrairement au cuir.
IMG_7248
IMG_7249

Le lit est très large. Malheureusement, le matelas et la couette n’étaient pas disponibles pour l’essai.
IMG_7253

Les commandes de contrôle de la position du siège sont disponibles en version simplifiée ou détaillée
IMG_7261
IMG_7266

Des tons harmonieux et doux, couplés à une nouvelle vaisselle et des équipements nouveaux

La cabine est conçue dans des tons pastels propices au repos. Une lampe vide-poches a été ajoutée au siège en toute élégance.
IMG_7264
IMG_7260-e1401309175963

La cabine est désormais équipée de persiennes au niveaux des hublots qui permettent de cacher le soleil sans affecter la luminosité de la suite.
IMG_7262

En revanche les rangements à portée de main sont de taille insuffisante, nettement inférieure à celle des rangements Business :
IMG_7265

Aussi, la vaisselle a été totalement revue pour être plus contemporaine tout en restant élégante :
IMG_7270
IMG_7271-e1401309119249
IMG_7272-e1401309068253

Le pyjama et les chaussons ont été redesignés. en revanche, la qualité et la durabilité ne semblent pas être au rendez-vous.
IMG_7242

La nouvelle trousse de toilette est signée Givenchy, et non plus Biologique Recherche. Le partenariat reste cependant actif au sein du salon La Première à Paris Charles-de-Gaulle.
IMG_7276-e1401309036873

Un système IFE avec un écran de grande taille, mais loin de l’assise et ne pouvant être ajusté pour s’adapter au visionage en mode allongé

Le nouveau système IFE est doté d’un écran de grande taille, similaire à celle d’un écran plat. En revanche, vu qu’il est fixé au bulkhead, il est du coup un peu loin de l’assise et ne peut s’ajuster à un autre angle de vision.
IMG_7255-e1401309267985

Les contrôles sont simples et similaires à ceux de la classe Business. Le casque est un Bose QuietComfort 3 à réduction de bruit :
IMG_7267

Quelques remarques, non illustrées…

  • La tablette, que je n’ai pas prise en photo, est de taille énorme, permettant sans aucun souci de dîner à deux, avec une personne sur l’ottoman,
  • L’ottoman, d’ailleurs, est beaucoup plus confortable qu’auparavant, avec un mini-dossier pour votre compagnon de repas,
  • Air France n’a pas cherché à exploiter les sièges centraux comme une suite unique possible, pouvant être fusionnée et ainsi créer un lit double, à l’instar de Singapore Airlines
  • Le niveau de confidentialité des suites du milieu est en question, vu que la maquette ne présentait qu’un siège. Il n’y aura, a priori, pas de rideau séparant les deux suites du milieu.

En guise de conclusion…

J’espère que vous avez aimé me lire et que vous avez pu voir tous les détails que vous espériez. Si vous avez d’autres questions, contactez-moi. Je peux réessayer ce siège lors de mon voyage à New York cet après-midi, alors dépêchez-vous de me poser vos questions !